MyFerryLink: le port de Calais a été bloqué une heure par les marins de la Scop Sea France

Les marins de la Scop SeaFrance bloquaient à nouveau le port de Calais ce lundi. Leur action a duré un peu plus d'une heure.

Le port de calais est à nouveau bloqué ce lundi par les marins de Scop SeaFrance
Le port de calais est à nouveau bloqué ce lundi par les marins de Scop SeaFrance © MaxPPP
Les marins de la Scop SeaFrance bloquaient à nouveau le port de Calais ce lundi, alors qu'une réunion doit avoir lieu dans l'après-midi au ministère des Transports à Paris entre les différents acteurs du dossier MyFerryLink. "Apparemment, il y a deux chaloupes dans le chenal. Là, il n'y a plus du tout de trafic, ni entrant, ni sortant", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la chambre de commerce et d'industrie, gestionnaire du port. Ils ont stoppé leur action un peu plus d'une heure après avoir commencé à bloquer le trafic suite à une conversation avec Eric Vercoutre, secrétaire général du syndicat maritime nord, qui était présent sur Paris pour la réunion sur le dossier MyFerryLink.

La situation dans le Calaisis est tendue depuis fin juin avec des opérations coups de poing menées par les marins. Ils étaient parvenus à bloquer le port de Calais et le tunnel sous la Manche, paralysant aussi le trafic des trains Eurostar. Les marins de la Scop, qui exploite la compagnie MyFerryLink, protestent contre le contrat de location conclu par le propriétaire des navires Eurotunnel avec leur concurrent danois DFDS.
DFDS Seaways avait annoncé garder 202 des quelque 600 employés de la Scop SeaFrance dans son projet de reprise de deux des trois bateaux de MyFerryLink. Le troisième, employant 120 personnes, devait être conservé par Eurotunnel pour le transport de fret.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
myferrylink économie transports transports maritimes