MyFerryLink : nouvelle tentative d'accord du gouvernement

Un projet de protocole sera présenté d'ici vendredi à tous les acteurs du dossier MyFerryLink avant une réunion lundi, a annoncé mercredi le secrétariat d'État aux Transports dans un communiqué.

"L'objectif du gouvernement est de parvenir à un accord global permettant la préservation d'un maximum d'emplois et la libération sans délai des bateaux", ajoute le communiqué. La Scop SeaFrance, créée sur les décombres de la compagnie maritime SeaFrance en août 2012, exploitait MyFerryLink, jusqu'à sa mise en liquidation judiciaire de Boulogne-sur-Mer le 31 juillet.

Depuis le 2 juillet, les marins de la Scop SeaFrance retiennent dans le port de Calais deux des navires qu'ils exploitaient, le Berlioz et le Rodin, et qui ont été vendus par Eurotunnel au Danois DFDS. Ils ont également bloqué à plusieurs reprises depuis début juin l'accès au port de Calais et au tunnel sous la Manche afin de protester contre le plan du gouvernement pour sauvegarder MyFerryLink et les offres de reprises de salariés du Danois DFDS, qu'ils jugent insuffisants.

Scop de 150 salariés ?

Le 23 juillet, le gouvernement a proposé un protocole de sortie de crise avec la création d'une nouvelle Scop de 150 salariés exploitant un seul navire et la reprise au total de 380 salariés sur 487. Plusieurs tables rondes s'étaient tenues jusqu'à fin juillet pour débloquer la situation, sans succès. Le secrétaire d'État aux Transports réunira lundi à 14H30 à son ministère tous les acteurs de ce dossier.