• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nausicaà - Pascal Durand (candidat LREM) : “La vie d'un requin-marteau n'est pas dans une cage de verre”

© Eric de Limours
© Eric de Limours

"La vie d'un requin-marteau n'est pas dans une cage de verre", a dénoncé vendredi l'eurodéputé Pascal Durand, 18e sur la liste de la majorité pour les Européennes, après la mort prématurée de trente de ces animaux au centre aquatique Nausicaà,
basé à Boulogne-sur-Mer.

Par AFP

"Je comprends le fait que, historiquement, on voulait montrer aux enfants la vie sauvage, il faut sortir de ces logiques-là, les animaux sont des êtres vivants et à ce titre, ils doivent être respectés pour ce qu'ils sont", a plaidé sur Public Sénat (sur la vidéo à partir de 13'46), l'ancien secrétaire national d'Europe Ecologie Les Verts (EELV).
Pascal Durand, député européen dénonce l'enfermement de requins-marteaux...
    
L'association Sea Shepherd, ONG de défense des océans, a annoncé lundi avoir déposé plainte auprès du parquet de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) contre Nausicaà, après la mort du dernier de ces requins-marteaux fin avril d'une
infection causée par un champignon.

Contre les animaux dans les cirques et le foie gras    

M. Durand, qui publie avec Christophe Marie le livre "L'Europe des animaux", a également critiqué la présence des animaux sauvages dans les cirques. "Qui pense que les quelques tonnes d'un éléphant, assis sur un petit tabouret
c'est décent pour cet animal, c'est la vie de cet animal
?", a-t-il demandé, en prenant le contre-exemple du "Cirque du Soleil" qui n'utilise pas d'animaux sauvages.
    
"Tous les sondages le démontrent : on a entre 80 et 85% des gens qui disent : il faut arrêter les animaux sauvages dans les cirques, il faut arrêter la corrida, il faut arrêter la torture, il faut arrêter la chasse à la glu", a -t-il insisté."Nous avons des révolutions à faire dans nos têtes, dans nos assiettes", a-t-il assuré en parlant aussi du foie gras.
    
"Il faut faire ça d'abord dans le respect des citoyens, dans le respect également des métiers et des professions, il faut qu'on fasse des transitions, il faut qu'on trouve des alternatives", a-t-il cependant précisé. 
 

Sur le même sujet

"On a voulu que cette BD soit spéciale"

Les + Lus