Nieppe : le boulanger disparaît mais ce n’est pas une « disparition inquiétante »

Un boulanger du quartier du Pont à Nieppe a disparu depuis lundi. Vendredi, sa compagne reçoit des nouvelles rassurantes. Quelle est la procédure dans ce cas de figure ? La gendarmerie répond.

Lundi, les employées d’une boulangerie de Nieppe trouvent un mot sur la porte de leur lieu de travail : « Votre boulangerie est fermée exceptionnellement. Merci de votre compréhension », rapporte La Voix du Nord. Sans nouvelles du propriétaire, la gendarmerie ouvre une enquête pour « disparition inquiétante ».  C’est la procédure, dans ce genre de situation : il y a un risque si la personne est suicidaire.

L'enquête se poursuit

Mais vendredi, les nouvelles sont rassurantes : l’homme appelle sa concubine. Il a eu besoin de prendre l’air, de « s’aérer au volant de sa moto ».
Le boulanger est toujours inscrit au fichier des personnes recherchées et une enquête est en cours, ses comptes, notamment sont étudiés pour repérer d’éventuels retraits suspects. Mais les gendarmes précisent : « s’il est interpellé, il ne sera pas obligé de livrer son adresse. Il est majeur et libre de circuler ».

D’après La Voix du Nord, un boucher du même quartier avait disparu il y a quelques années.