CARTE. Agriculteurs en colère : l’autoroute A1 bloquée sur 40 kilomètres au nord de Paris, les blocages se poursuivent dans les Hauts-de-France

La préfecture des Hauts-de-France demande aux automobilistes de décaler leurs déplacements et d'éviter d'emprunter les autoroutes A1 et A16 ce vendredi 26 janvier 2024.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cette portion d’autoroute représente d’ordinaire le cauchemar des automobilistes qui roulent en direction de la métropole lilloise.

Empruntée en moyenne chaque jour par 200 000 automobilistes qui avancent parechoc contre parechoc, l’autoroute A1 à hauteur de Seclin est anormalement silencieuse.

Une nuit sur l’A1 sous le pont de Seclin

Et pour cause. Peu après 10 heures, jeudi 25 janvier 2024, des agriculteurs venus de toute la métropole ont pris possession des lieux, dans le calme, en installant quelque 200 tracteurs à hauteur de l’échangeur de Seclin. Une vingtaine d’entre eux a même décidé d’y passer la nuit.

"On a dormi dans les tracteurs, on a des copains qui sont venus avec des bétaillères et on s’est relayés pour dormir dedans", raconte au petit matin Adrien Courier, salarié agricole mobilisé sur l’autoroute A1. "On ne veut pas laisser la place vide et on veut montrer qu’on se mobilise", martèle le jeune homme, qui se dit prêt à passer d’autres nuits sur place si les annonces du Premier ministre ne répondent pas aux doléances de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs.

Convergence des agriculteurs vers le péage de Fresnes-les-Montauban

Selon les autorités, quatre convois d’agriculteurs venus de l’arrondissement d’Arras ont prévu de se rassembler à hauteur du péage de Fresnes-les-Montauban sur l’A1, dans la matinée du vendredi 26 janvier 2024.

Un rassemblement pour suivre notamment les annonces d’urgences du gouvernement. Gabriel Attal, en déplacement en Haute-Garonne cet après-midi, va tenter d’apaiser la colère des agriculteurs mobilisés depuis plus d’une semaine.

L’autoroute A1 bloquée sur 40 kilomètres au nord de Paris

Plus au sud, l’autoroute A1 est totalement bloquée par les agriculteurs de l’Oise mobilisés. La préfète du département a publié un arrêté ce vendredi 26 janvier 2024 annonçant la fermeture pure et simple de l’autoroute A1 sur 40 kilomètres dans les deux sens de circulation, entre les villes de Senlis et de Compiègne.

Une fermeture effective depuis ce matin, 6 heures, et jusqu’à minuit, pour "éviter tout risque de collision", précise l’arrêté préfectoral. Seuls les véhicules de secours et d’intervention du SAMU sont autorisés à emprunter cette portion de l’A1 sur la bande d’arrêt d’urgence.

Blocages, routes barrées, ralentissements... les points de blocage dans les Hauts-de-France ce vendredi 26 janvier 2024

Au-delà des multiples blocages sur l’autoroute A1 ce vendredi 26 janvier 2024, d’autres autoroutes de la région sont toujours bloquées : le barrage installé sur l’autoroute A2 à hauteur de la Sentinelle est maintenu, après une nouvelle nuit passée sur place.

Dans le Montreuillois, une action est annoncée ce vendredi 26 janvier 2024 en début d’après-midi au Touquet-Paris-Plage. Un rassemblement de cortège est annoncé à Etaples et Saint Josse à 13h30.

Dans l’Oise, l’autoroute A16 est toujours bloquée entre les échangeurs 11 (L’Isle Adam) et 16 (Hardivillier). Sur l’autoroute A25, le blocage se poursuit dans les deux sens de la jonction de la RN 225 avec l’A16 jusqu’à Méteren.