• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Nord : avec beaucoup de courage, Yousef Zeriah, 51 ans, reprend de brillantes études

Yousef Zeriah vient de recevoir une médaille pour son parcours et sa reprise d'études. / © @f3Nord
Yousef Zeriah vient de recevoir une médaille pour son parcours et sa reprise d'études. / © @f3Nord

Yousef Zeriah, 51 ans, vient d'être récompensé pour son parcours atypique. Il a en effet repris brillamment ses études après une vie de labeur.

Par Jeanne Blanquart

Il a le sourire Yousef Zeriah : à 51 ans, c'est une récompense qu'il n'aurait jamais imaginé reçevoir. Mardi, il le quinquagénaire a reçu un prix pour son parcours atypique.

Nord : à 51 ans et avec beaucoup de courage, Yousef Zeriah reprend de brillantes études
>> Un reportage d'Hélène Tonneillier, Emmanuel Quinart.


"J'ai quitté l'école sans diplôme et là, aujourd'hui, j'ai non seulement un diplôme, une reconnaissance des pairs et en plus à ce niveau-là des études supérieures je crois qu'il n'y a pas grand chose à ajouter... Je suis très ému et très fier", sourit le diplômé.



Issue d'un quartier difficile d'Armentières, Youssef a travaillé des années dans le social, avant de devenir père au foyer mais il a réussi à obtenir une validation des acquis et a pu ainsi intégrer directement un master en management. "Il est tenace", précise Marie-Clause Masse, responsable de la formation continue à l'IAE de Lille. "Il ne lâche jamais, je ne crois pas."


Comme un combat de boxe


Pour en arriver là, le quinquagénaire n'a effectivement pas compté ses heures. Il a aussi dû acquérir une méthodologie, aidé par son fils. "J'essaye de le faire réviser, de lui poser quelques questions, j'essaye de lire ses cours et de lui dire ce qui ne va pas, ce qui va, et ça l'aide oui", sourit Yanis Zeriah.

Et quand il ne révise pas, Youssef boxe. Il est arrivé en demi-finale des championnats universitaires, cette année. Pour lui, cela n'a rien d'un hasard. "Pour réussir quelque chose on doit monter, c'est un combat. On doit lutter, et contre soi-même, contre les autres, contre tout ce qui peut parasiter votre démarche, qu'elle soit sportive, intellectuelle, relationnelle", explique Yousef Zeriah. 

Aujourd'hui, Youssef n'a pas encore écrit la suite de son histoire. Mais il espère que son parcours servira d'exemple, car il le répète souvent, il n'est jamais trop tard...


Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus