VIDÉO. La panthère d'Armentières a été volée cette nuit au zoo de Maubeuge

Un incroyable rebondissement dans l'affaire de la panthère d'Armentières. L'animal a été volé au zoo de Maubeuge la nuit dernière. 
La panthère d’Armentières qui était depuis quelques jours au zoo de Maubeuge, en quarantaine avant son départ pour la Loire a été volée la nuit dernière, à une "heure indéterminée". À l'arrivée des soigneurs vers 8 heures ce matin, son enclos était vide, a révélé La Voix du Nord, information confirmée par la police du Nord.

Des relevés d’empreintes étaient en cours sur place ce mardi matin. La vidéosurveillance va également être analysée.
 
La ville de Maubeuge, propriétaire du zoo, a envoyé un communiqué de presse dans lequelle elle indique que "le sas de sécurité aux normes exigeantes, car adapté aux fauves, a été forcé sur 6 points de sécurité. Des moyens conséquents ont donc été utilisés."
 

"Six points de sécurité ont été endommagés : le sas de sécurité, la porte d'entrée du bâtiment qui est blindée, et le box où était la panthère, a précisé Jimmy Ebel, directeur du zoo de Maubeuge. Donc il s'agit bien dans ce cas-là d'une effraction et d'une volonté forte de récupérer l'animal, avec des moyens conséquents. La sécurité du parc, principalement autour des fauves, est quelque chose de très contrôlée. Donc les moyens ont été très conséquents pour pouvoir accéder à l'animal."
 
La panthère d'Armentières a été volée cette nuit au zoo de Maubeuge : interview du directeur

La municipalité ajoute que "les soigneurs sont sous le choc et inquiets pour la santé de l’animal. En effet, les soins prodigués lui permettaient de reprendre des forces mais sa santé restait fragile."

Contacté, le maire (UDI) de Maubeuge Arnaud Decagny confirme qu'il n'y a "pas eu d'effraction sur l'extérieur du zoo, l'entrée ou la sortie". Avec une détermination d'autant plus grande que le commissariat de Maubeuge était "de l'autre côté de la rue". "Ils ne ciblaient que cet animal, ils voulaient cet animal". La bête pèse près de 25 kilos.
 

Ce dernier était "en quarantaine administrative et sanitaire" ajoute l'élu. "On a rendu service à la police judiciaire en attendant son transfert" , sans savoir qu'une telle chose pouvait arriver. "On est encore sous le choc."
 
 

Propriétaire recherché


Capturée dans la soirée du 18 septembre, alors qu'elle déambulait en liberté sur des toits d'habitations à Armentières (Nord), cette panthère noire devait être transférée ce mercredi 25 septembre dans un refuge spécialisé en région lyonnaise. "Notre chef animalier va la chercher avec un autre animalier à Maubeuge,  puis nous allons l'accueillir avec notre association Tonga", nous avait expliqué Pierre Thivillon, directeur de l'espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine (Loire), situé entre Lyon et Saint-Etienne.

Parallèlement, la police recherche toujours le "propriétaire" de cette panthère âgée de 6 mois. Il a été identifié mais pas encore interpellé.

Aucune autorité locale n'était avertie de l'existence de cet animal sauvage en pleine ville, ce qui place d'ores et déjà le suspect dans l'illégalité. Par ailleurs, aucun riverain rencontré dans le quartier n'avait vu cette panthère auparavant.

Le "propriétaire" de l'animal encourt au moins un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs panthère d'armentières