Cambrésis : les parents d'élèves se mobilisent à nouveau contre la suppression de 18 classes

© Page Facebook "Ecole à vendre écoles rurales en danger"
© Page Facebook "Ecole à vendre écoles rurales en danger"

Ils ont été rejoints par des élus locaux, départementaux ou régionaux.

Par Quentin Vasseur

Les parents d'élèves ne décolèrent pas, dans le Cambrésis. Ils étaient rassemblés ce samedi matin à Cambrai, justement, pour protester contre la suppression annoncée de 18 classes dans les communes environnantes.

Ils campent sur leurs positions, nous on campe sur les nôtres


En cause, "des suppressions de postes dans les écoles primaires et les maternelles" explique Jérôme Druart, parent d'élève à Ramillies engagé dans la mobilisation.

Après avoir bloqué une école à Ramillies, début mars, la mobilisation se poursuit malgré la rencontre entre les parents d'élèves et le rectorat. "Ils campent sur leurs positions, nous on campe sur les nôtres".


Et ils n'étaient pas seuls. Dans les 200 personnes présentes jusqu'à midi, on comptait des élus municipaux, départementaux, régionaux et même le député (DVD) de la 18e circonscription du Nord Guy Bricout.

"Emmanuel Macron avait promis de ne pas toucher aux écoles rurales, c'était une promesse qu'il avait faite en juillet 2017" se souvient Jérôme Druart, "aujourd'hui on demande à ce que le gouvernement revienne en arrière."

S'ils n'obtiennent pas gain de cause, les parents d'élève devraient poursuivre leur mouvement, toujours avec le soutien des élus locaux.

A lire aussi

On a regardé le match avec les parents de Benjamin Pavard

Les + Lus