VIDÉO. Visite de l'atelier-musée de Bruno Dehondt, créateur d'automates typiques de l'esprit Flamand à Esquelbecq

A Esquelbecq, Bruno Dehondt fabrique des automates enchanteurs, issus de son imagination débridée et réalisés avec des matériaux de récupération et des composants électroniques. Visite guidée. 

© France 3

Bruno Dehondt est un Géo Trouvetout typique des Flandres, un marionnettiste unique en son genre. Il passe le plus clair de son temps dans son atelier à imaginer et bricoler d'étranges créatures, inspirées des géants des carnavals du Nord : les Gigottos, de grands automates de taille humaine qui enchantent petits et grands. 

Les Gigottos sont faits de bric et de broc, dans un assemblage de papier mâché et de matériaux de récupérations, de bouts de ficelle, polystyrène, ferraille, bois et de pièces détachées de produits électroménagers. 

Les yeux sont faits de balles de baby-foot et de petits ressorts de stylos

Un savant fou avec une âme d’artiste

© France 3

Un programmateur de machine à laver, un moteur d'essuie-glace, etc. Tout ce qui permet d'animer les marionnettes est détourné et ré-utilisé par Bruno Dehondt, qui a fait du recyclage son maître-mot. Y compris pour les costumes des personnages, bien entendu. 

En plus de vingt ans, Bruno a créé plus de 1000 marionnettes, masques et automates et a participé à de nombreux carnavals. On trouve dans sa collection, qu'il fait visiter avec plaisir, des personnages enchanteurs aux noms évocateurs : Ciboulette, la biquette qui chante, Félicifelle, la Géante qui se balade et danse du ventre, la fanfare des Gigottos et des majorettes, le jongleur, le cireur de chaussures, le cycliste, ...
 

Vidéo 

Esquelbecq : visite de l'atelier-musée de Bruno Dehondt, créateur d'automates ©HDPM Production / France 3 Hauts-de-France

 

C'est surtout un esprit carnavalesque, coloré. C'est ce qui se retrouve dans l'âme des gens ici quand il y a des fêtes. Tout le monde redevient un pêtit peu un enfant, on danse, on défile dans les rues. 

Accueilli et installé à Esquelbecq depuis 2013, à 8 kilomètres de Cassel, Bruno Dehondt raconte sa passion pour le bricolage, qui remonte à ses 13 ans et présente à un Kamini émerveillé les plus insolites de ses automates de son atelier-musée, dans "Les gens des Hauts". 
 

© France 3

 

 

Les gens des Hauts : Cassel, l'esprit Flamand

Perché sur une butte à 176 mètres, voici le plus haut village de Flandre. Village préféré des Français en 2018, Cassel est une peinture à lui tout seul. On y vit, on y danse, on y mange et on y boit à la flamande.

Découvrez l'esprit Flamand avec Kamini, dimanche 28 février à 12h55 dans "Les gens des Hauts"
REPLAY  ▶ http://bit.ly/LGDH-Kamini​​​​
#LGDH #LesGensdesHauts 
Un magazine présenté par Kamini, écrit et réalisé par Olivier Evrard
Une production HDPM Production / France 3 Hauts-de-France

Les gens des Hauts, contribuez à notre émission !
Vous avez une belle histoire à nous raconter, vous connaissez dans votre entourage des personnes engagées ?
Cette émission est la vôtre, faites circuler l’info et écrivez-nous à lesgensdeshauts@gmail.com

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture carnaval fêtes locales sorties et loisirs