Comment prendre soin d’un nouveau tatouage en mode Slow Cosmétique

Le nettoyage et L’hydratation d’un nouveau tatouage sont essentiels pour une bonne cicatrisation.

Le processus de tatouage ne se termine pas lorsque vous quittez le salon de tatouage. Votre routine de suivi est extrêmement importante juste après le tatouage, pour vous assurer que votre nouvelle peau encrée guérira correctement et aura fière allure.

Julien Kaibeck, chroniqueur Slow Life, Slow Cosmétique dans l’émission « Vous êtes Formidables » vous explique comment prendre soin de son nouveau tatouage au naturel.

► Pourquoi prendre soin de son tatouage ?

Un tatouage est une plaie infime. Comme toute lésion qui touche le derme, il faut généralement compter entre 15 et 28 jours pour que la peau cicatrise.

Quand on procède à un nouveau tatouage, on insert de l’encre dans la peau, il est donc très important de bien effectuer le nettoyage et l’hydratation pour permettre avant tout une bonne cicatrisation, gage d’un beau rendu au niveau des couleurs et de la forme sur une peau lisse et souple.

Les professionnels du tatouage recommandent en général un nettoyage par jour et une hydratation deux fois par jour pendant 1 semaine.

► Attention aux produits utilisés pour le soin de son tatouage

Les produits utilisés pour le nettoyage et l’hydratation au quotidien peuvent être trop agressifs ou polluants (vaseline, donc pétrole) ou polémique (crème hydratante avec conservateurs tels que BHT ou phenoxyethanol, potentiels perturbateurs endocriniens).

► Le soin du nouveau tatouage en mode slow cosmétique

Pour rappel, la Slow Cosmétique, c’est une manière de consommer la beauté et le bien-être autrement.
La Slow Cosmétique nous invite à utiliser des matières brutes, des matières naturelles, des matières végétales pour faire du bien à la peau.

Pour un nouveau tatouage, voici quelques étapes à respecter :

► La première semaine après le nouveau tatouage.

1) Couvrir le tatouage d’un pansement non adhésif ou bandage pendant les premières 24 heures.

2) Après 24 heures, on retire le pansement et on nettoie au savon à froid très doux, un savon surgras (à base d’huile d’olive, de coco ou de karité), sans frotter avec un tissu, juste à la main.
On sèche ensuite en tamponnant avec un tissu « serviette » qui est non plucheux.

3) On hydrate le tatouage avec une bonne quantité de beurre de karité labellisé bio et/ou Slow Cosmétique, ou un baume bio ou Slow Cosmétique qui contient au moins 80 % de beurre de karité (soit le premier ingrédient qui figure sur la liste des ingrédients sur l’emballage).

Cette hydratation au karité est à effectuer deux fois par jour pendant une semaine.

Le beurre de karité est un produit riche en latex végétal qui « isole » la peau des frottements tout en la laissant respirer, il contient par ailleurs des stérols végétaux qui aident à la cicatrisation et son légèrement anti-inflammatoires.
Le beurre de karité gardera ainsi le tatouage humide et empêchera la formation de croûtes.

 

►  Après une semaine, le soin du tatouage doit continuer pour permettre la cicatrisation en profondeur des couches de l’épiderme.

1) On remplace l’hydratation au beurre de karité par une crème beaucoup plus légère et plus riche en eau.
Un lait corps bien généreux labellisé bio ou Slow Cosmétique peut suffire, mais une crème pour le corps c’est encore mieux.

2) Pour éviter tout traumatisme à la peau tatouée, on évite que la zone tatouée soit exposée aux rayons du soleil (exposition aux UV = agression), on évite également au maximum les frottements sur le tatouage pour éviter l’irritation.

► Pour aller plus loin, nous vous proposons de réaliser vous-même la recette d’un baume cicatrisant au beurre de karité et à l’huile d’églantier.

D’autres conseils dans le livre « Ma bible de la Slow Cosmétique » de Julien Kaibeck, fondateur de la Slow Cosmétique.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société