Concurrence des TER: les Hauts-de-France approuvent l'attribution d'un premier lot à la SNCF

Le conseil régional des Hauts-de-France a voté jeudi l'attribution à SNCF Voyageurs du premier lot de TER mis en concurrence dans la région. Des lignes autour d'Amiens qu'une filiale dédiée de l'opérateur historique exploitera pendant neuf ans à partir de décembre 2024.

"C'est voté ! " a indiqué la région sur Twitter. L'attribution de l'"Étoile d'Amiens", qui représente 17% des TER des Hauts-de-France, a été votée avec 108 votes pour, 16 contre et 29 abstentions, 11 conseillers régionaux n'ayant pas pris par au vote selon une vidéo de la session plénière regardée par l'AFP.

L'appel d'offres, lancé en 2021, opposait SNCF Voyageurs à l'opérateur de transports publics Transdev, filiale de la Caisse des dépôts.

"La SNCF montre que quand elle veut, elle peut ! Cette ouverture à la concurrence prouve que SNCF est capable d'améliorer la qualité de service.", a réagi le président LR du conseil régional Xavier Bertrand, sur Twitter.


"Qu'est ce qu'on a obtenu ? " avait-il dit aux conseillers avant le vote : l'objectif de régularité a été relevé à 98,5%. "Et derrière ça, pour donner l'ardente obligation à l'opérateur de l'atteindre, effectivement on lui a dit  : maintenant ça va vous coûter beaucoup, beaucoup plus cher si vous n'atteignez pas cet objectif ", avec des pénalités majorées et la possibilité de résilier le contrat en cas de défaillance, a dit l'élu.

Les dysfonctionnements du réseau TER sont au centre d'un bras de fer récurrent entre Xavier Bertrand et la SNCF. Les Hauts-de-France ont même suspendu un temps les paiements dus à l'exploitant, qui a lancé un plan pour améliorer le service et notamment recruter des conducteurs.

La situation du monopole faisait que la SNCF pouvait nous dire non.

Franck Dhersin, vice-président chargé des transports des Hauts-de-France

"On était très mécontent contre la SNCF. Donc on a ouvert à la concurrence, et on a choisi qui ? La SNCF ", avait raconté le vice-président chargé des transports Franck Dhersin, à l'ouverture du Salon international du ferroviaire (Sifer), mardi 28 mars à Lille.

"Ça prouve quoi ? Il y a trois ans quand je voulais revoir ma convention avec la SNCF et que je demandais des améliorations, c'était : non, non, non, non. La situation du monopole faisait que la SNCF pouvait nous dire non", a-t-il poursuivi.

"Eh bien, pourquoi est-ce qu'on a choisi la SNCF ? Parce que là, elle nous a dit oui à tout ! "

"Ce vote valide la qualité de l'offre remise par SNCF Voyageurs pour répondre aux exigences de l'autorité organisatrice et être au rendez-vous des besoins et attentes des voyageurs", a réagi la compagnie dans un communiqué.

Les équipes de SNCF Voyageurs "restent évidemment mobilisées pour améliorer le service existant sur toutes les lignes de la région Hauts-de-France", a-t-elle ajouté.

Avec AFP