Coronavirus : un bar lillois lance la Confinouze, une bière brassée pendant le confinement qui aide les soignants

À Lille, les gérants de La Pépite ont élaboré la Confinouze : une bière artisanale pensée, produite et vendue pendant le confinement grâce à une campagne de financement participatif. Leur initiative a eu tellement de succès qu'ils aideront les soignants avec le reste de leur pécule. 

1000 litres de Confinouze sont en préparation pour la fin du mois de mai.
1000 litres de Confinouze sont en préparation pour la fin du mois de mai. © La Pépite
Sur la bouteille de 75cL, un panda vous toise, les yeux mi-clos. Il est un peu avachi, "comme s'il regardait Netflix, un peu comme nous tous ces jours-ci", justifie Victor, un des gérants de la Pépite à Lille. L'étiquette de la Confinouze révèle à elle seule l'essence de la boisson : une bière imaginée, produite, vendue et peut-être même dégustée pendant le confinement. 

Victor, Kamil et Théo ont 29 ans et sont amis depuis l'enfance. Tous originaires de la métropole lilloise, ils ouvrent leur bar en août 2018. Contraints de fermer leur établissement le 14 mars à cause du coronavirus, les co-gérants se retrouvent sans activité et sans revenu. "On ne voulait pas rester impuissants", se souvient Victor. Alors, ils imaginent une bière des confinés : ils contactent un brasseur qu'ils connaissent et élaborent une bière blonde (6 degrés), de saison, fabriquée avec des pommes et des betteraves, des fruits locaux de saison, pour éviter le gaspillage et faire travailler un réseau local en difficulté. 
 

Surtout, ils mettent en place une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule : ils souhaitent récolter 3 000 euros pour financer leur projet. En échange des contributions, les participants pourront déguster les bières une fois le brassage terminé.


Le financement participatif pour aider les soignants... Et limiter les dégâts pour la trésorerie du bar 


Sur la plateforme, les trois amis détaillent les dépenses : 300 euros de malt, 1000 euros de brassage... Très vite, la cagnotte s'emballe. "On pensait avoir 300 euros à la fin de la première journée et on a récolté 1500 euros. Alors on a augmenté notre objectif à 6000 euros pour en donner une partie aux soignants." Forts de ce succès, ils vont pouvoir payer les coûts de production de la Confinouze mais aussi donner un coup de pouce à leur établissement, à l'arrêt depuis bientôt un mois. "On ne sait pas quand on pourra rouvrir et on s'attend à être dans les derniers commerces à pouvoir le faire", prévoit Victor.
 
Sur leur cagnotte en ligne, les trois gérant détaillent leurs dépenses.
Sur leur cagnotte en ligne, les trois gérant détaillent leurs dépenses. © La Pépite


Les co-gérants piocheront dans le surplus des 3000 euros pour payer les charges de leur bar, comme le loyer par exemple. En revanche, ils ne se verseront pas de salaire et donneront les bénéfices restants au personnel soignant. "Nous préférerions faire un don directement aux personnes et non à l'hôpital public, qu'ils puissent s'en servir comme complément de revenu même si la somme ne sera pas énorme", affirme Victor. Les Lillois réflechissent maintenant à la mise en oeuvre de ce don, car la cagnotte avoisinne aujourd'hui les 4000 euros. 


À cause du confinement, ils n'ont pas pu goûter leur bière 


Produire une boisson en plein confinement demande de l'adaptabilité. La Pépite a collaboré avec le brasserie Bellenaert à Bailleul dont ils aiment le travail mais a dû leur faire confiance puisqu'ils n'ont pas pu sortir de chez eux pour la goûter. La production commencera en début de semaine prochaine et les 1000 litres de boisson seront prêts pour la fin du mois de mai. 

Pour déguster la bière, plusieurs options : les donateurs de la plateforme peuvent acheter à l'avance leur pinte de bière qu'ils viendront déguster à la réouverture du bar. Ils peuvent aussi commander des bouteilles de 75cL, à venir récupérer aussi au moment de la réouverture. Pour les commandes de six à douze bouteilles, Victor, Kamil et Théo proposent même la livraison à domicile. 

Pour les donateurs les plus généreux (au dessus de 100 euros), les amis ont prévu un package spécial : six pintes de Confinouze, 12 bouteilles livrées à domicile, une visite de la Brasserie Bellenaert mais surtout une ola à l'arrivée au bar et le prénom du donateur gravé sur une chaise. 

 
Comment se procurer de la Confinouze ?

Tout se passe sur la cagnotte en ligne ici
 
  • Pour déguster de la Confinouze en pression : vous pouvez acheter une pinte (7 euros) ou deux (13 euros) depuis la plateforme, que vous dégusterez à la Pépite à la réouverture du bar. 
     
  • Pour se procurer de la Confinouze en bouteille (75cL) : vous pouvez acheter 3 bouteilles pour 15 euros et les récupérer à la réouverture du bar. Si vous ne voulez pas patienter, vous pouvez commander 6 bouteilles (35 euros) ou 12 bouteilles (60 euros) et vous les faire livrer chez vous, dans un rayon de 15 minutes autour de Lille. Si vous habitez trop loin, Victor, Kamil et Théo vous gardent vos bouteilles au bar en attendant que vous puissiez venir les récupérer. 
La Pépite est situé 12 place Sébastopol à Lille
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter