Coronavirus : à Lille, une chanteuse et comédienne lance une "Chorale à Domicile" et reçoit des vidéos du monde entier

La directrice artistique de la compagnie lilloise ON OFF a eu l'idée de créer une chorale de confinés, avec des gens de tous âges et de tous horizons, n'ayant pas forcément d'expérience de chant, pour montrer à quel point chanter peut être "comme un soleil". Pari réussi.
© Chorale à Domicile
Cécile Thircuir est confinée à Lille, "comme tout le monde". Sauf que la comédienne, chanteuse, et directrice artistique de la compagnie lilloise ON OFF ne supporte pas de rester inactive plus de 24 heures.

"Je me suis demandé ce que je pouvais faire avec les outils à ma disposition, raconte-t-elle, et la réponse, c'était : pas grand-chose. Je me suis mise à chanter, et ça m'a fait un bien fou. Certains font du yoga ou du taï chi, moi c'est le chant. J'ai voulu partager ça."
 

La "Chorale à Domicile" - Si on chantait


De là, est née l'idée de la "Chorale à Domicile". "Au début je pensais faire ça par Zoom ou Skype, mais il y a trop de décalage, c'était impossible. La seule solution, c'était le montage."
 
Cécile contacte alors Pierre Thouvenot, un ami ingénieur du son qui accepte de l'aider dans son projet... un peu dingue. Mais rien n'est trop fou pour Cécile, elle qui incarne l'une des improblables sœurs Vandekaestecker, Odile et Odette, ou encore qui livre des chansons à domicile ou à l'hôpital et arrive sur une mobylette pétaradante. 

Une idée née à Lille, un projet mixé à Dunkerque, chez Orion Productions, studio d'enregistrement professionnel... et des volontaires du monde entier, qu'il a fallu coordonner.
 
"J'ai très vite lancé un tuto en vidéo pour pour expliquer le principe de la Chorale. Chacun devait chanter par-dessus ma voix, avec une oreillette pour ne pas qu'on m'entende en retour. J'ai donné des consignes de cadrage, de couleur vestimentaire... J'ai d'ailleurs pris le vert, la couleur de l'espoir. Et j'ai réparti en trois pupitres, par ordre alphabétique."
 

Une centaine de choristes du monde entier


Cécile a été très surprise par le nombre de réponses. "Je suis littéralement restée bouche bée." 101 choristes de 33 départements français et 7 pays différents. "On ne se connaissait pas. Et la plupart n'avait jamais chanté."

"Je me suis beaucoup amusée, se réjouit Cécile. C'était mon tout premier montage, ça m'a pris des heures ! Il a quasiment fallu que je vide mon ordinateur pour avoir assez de mémoire."

Et les retours des choristes sont excellents. "Ils m'ont dit que pour eux, cette chorale était comme un petit soleil."
 

Prochaine chanson : "La petite messe solennelle"


Pour ce premier essai, Cécile avait choisi une comptine africaine. "Pour le prochain, ce sera "La petite messe solennelle" de Juliette. C'est sublime, c'est inspiré de Rossini, et les paroles collent bien à la période. j'ai twisté la basse, je crois que ça devrait être très rigolo !", s'enthousiasme la chef de chœur.

Et deux semaines plus tard... Voilà le résultat !
 
Petite Messe Solennelle à domicile - Juliette à la sauce Rossinienne

Pour l'heure, Cécile n'a pas encore fixé de limite au nombre de participants, mais elle y sera peut-être obligée pour les prochains. "La porte est ouverte", assure-t-elle. Et j'ai déjà une idée pour le troisième !" Son choix s'est fixé sur "Voyage, voyage", de Desireless, et Cécile s'est même lancée dans l'écriture de nouvelles paroles... sur le thème du confinement, évidemment.
 
Chorale à domicile "Voyage, voyage"

Après le vert, le rouge, le troisième volet de cette trilogie de la "Chorale à Domicile" est tout de bleu vêtu. Le célèbre tube de 1986 "voyage, voyage" de Desireless est devenu sous la plume de Cécile Thircuir de la Compagnie ON OFF, "Voyage voyage dans mon salon". Dernier opus du confinement, mis en ligne samedi 23 mai.

Encore une fois, des vidéos venues de toute la France et même au-delà. Un succès après des jours de travail et de montage pour arriver à ce résultat : "Je me permets de vous dire que je vais tenter de poursuivre l'aventure en recherchant des financements, auprès de collectivités locales, service culturel de mairie, centre sociaux, que sais-je encore pour cette fois, rémunérer les intervenants, musiciens, ingénieur du son, monteuse, qui sont, comme vous avez pu le remarquer, des professionnels ! ", explique Cécile Thircuir.

Cette belle aventure collective ne doit pas occulter les difficultés financières que rencontrent les compagnies de théatre actuellement. Cécile Thircuir invite le public à s'inscrire gratuitement à la chaine "You tube" de la chorale et ainsi prétendre à une petite rémunération. 
Il est également possible de soutenir la Compagnie ON OFF financièrement à travers la plateforme "helloasso".
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement : envie d'évasion musique culture