Covid-19 : Emmanuel Macron annonce la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 6h dans toute la métropole lilloise

Emmanuel Macron vient d’annoncer la mise en place d’un couvre-feu dans toute la métropole lilloise de 21 heures à 6 heures. 8 autres métropoles sont concernées. L’objectif affiché : stopper l’explosion du nombre de contaminations à la Covid-19 et éviter un reconfinement.

Emmanuel Macron lors de son interview mercredi 14 octobre 2020.
Emmanuel Macron lors de son interview mercredi 14 octobre 2020. © France Télévisions
La mesure était discutée depuis plusieurs jours, elle vient d’être officiellement annoncée par Emmanuel Macron lors de sa prise de parole. Un couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin est mis en place dans les 95 communes de la métropole lilloise à compter de samedi 17 octobre et pour 4 semaines minimum. Concrètement, tous les habitants de la métropole lilloise devront rester chez eux pendant ce créneau horaire défini. Ce confinement nocturne limite ainsi tout déplacement à l’essentiel : raison médicale, assistance à un proche ou une personne âgée, raison professionnelle ou encore cas de force majeure. Des attestations vont être mises en place. "Il y aura des contrôles et il y aura des amendes de 135 euros" a précisé Emmanuel Macron.

"Evidemment, pour toutes les personnes qui rentrent du travail après 21 heures, ou qui travaillent de nuit et qui travaillent plus tard, il y aura une autorisation. Pour celles et ceux qui ont des urgences, par exemple sanitaires, il y aura des autorisations. On va définir les cas de bon sens qui permettront de circuler."

Emmanuel Macron, président de la République le 14 octobre 2020

Arsenal de restrictions

La métropole lilloise avait déjà basculé pour quinze jours minimum en zone d’alerte maximale face au virus samedi 10 octobre, au regard de l’explosion du taux d’incidence et de l’augmentation du nombre de personnes hospitalisées. Le taux d’incidence s’élève à 424 pour 100 000 habitants dans la métropole lilloise au 14 octobre d’après l’Agence Régionale de Santé (ARS), tandis que plus de 35% des lits de réanimation du Nord sont occupés par des patients Covid. Cette nouvelle restriction vient ici compléter un arsenal de mesures déjà mises en place comme le port du masque obligatoire, la fermeture des bars et cafés, des salles de sport, l’interdiction des soirées étudiantes, la limitation des rassemblements à 10 personnes sur la voie publique ou encore l’annulation des salons et des foires. 

Fermeture forcée des restaurants ?

Même si les restaurants pouvaient encore accueillir des clients avec un protocole sanitaire stricte, la mise en place de ce couvre-feu de 21 heures à 6 heures rend leur ouverture le soir très compliquée, tout comme les cinémas ou encore les salles de théâtre. Pour autant, Emmanuel Macron n'a pas obligé les restaurateurs à fermer totalement leurs établissements le soir, tout en rappelant l'obligation à chacun d'être chez soi à 21 heures maximum.

"Si vous habitez à côté du restaurant, vous pouvez sortir à 21 heures et être chez vous. Si vous avez une demi-heure de transport, vous allez vous organiser pour le quitter à 20h30."

Emmanuel Macron, président de la République, le 14 octobre 2020

Chez nos voisins belges, deux provinces wallones ont déjà mis en place un couvre-feu entre 1 heures et 6 heures du matin pour les quinze prochains jours.

Le couvre-feu, quelle efficacité ? L'exemple de la Guyane

Le couvre-feu est-il efficace pour maitriser l'augmentation des contaminations ? Cette mesure aurait fait ses preuves sur le plan sanitaire dans plusieurs territoires, et notamment en Guyane où il est en place depuis le mois de mars.

Et les résultats semblent être là. En Guyane par exemple, l'instauration du couvre-feu a permis de réduire de moitié le pic d’hospitalisations en réanimation selon les chiffrs fournis par l'agence régionale de santé de Guyane. Clara de Bort, directrice de l'ARS, explique que la mise en place du couvre-feu "a réduit immédiatement d’un tiers la circulation du virus et ça a eu un effet immédiat, c’est-à-dire que le jour même du couvre-feu vous commencez à être efficace."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société