Covid-19 : les visites de nouveau autorisées au centre hospitalier de Douai

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler

En décembre, comme de nombreux hôpitaux du Nord, le centre hospitalier de Douai avait suspendu les visites aux malades, face à une nouvelle vague de Covid-19. Mais la circulation du variant Omicron ralentit, permettant d'assouplir les règles.

En décembre, les hôpitaux du Nord avaient, pour la plupart, de nouveau suspendu les droits de visite. En cause, le variant Omicron, l'un des plus contagieux qui ait circulé au cours des vagues successives de covid-19. Le gouvernement a levé les contraintes nationales sur les visites au printemps dernier mais, de crainte de créer un cluster dans leur établissement, certaines directions ont préféré adopter tout de même des restrictions voire des interdictions. Une situation qui a créé des expériences douloureuses, pour des familles privées d'adieux.

Valenciennes, Roubaix, Douai : le retour des visiteurs

Mais la situation s'améliore peu à peu : le 24 février, le taux d'incidence dans le Nord était de 773, et est descendu à 554 ce 4 mars. Les centres hospitaliers s'autorisent donc à rouvrir leurs portes. C'est le cas de l'hôpital de Valenciennes, où les visiteurs ont de nouveau rentre visite à leurs proches dès le 25 février. "Les patients pourront désormais recevoir deux visiteurs à la fois. Les horaires de visites redeviennent habituels : 13h-19h30" annonce le centre hospitalier. Des droits élargis aux belles occasions, et pas seulement aux situations d'urgence, puisque les fratries sont de nouveau autorisées au sein de la maternité.

Roubaix a également repris les visites depuis le 21 février, en autorisant un visiteur par malade et par jour, et en autorisant de nouveau les accompagnants pour les patients venus en rendez-vous. Ce 4 mars, c'est le centre hospitalier de Douai qui emboîte le pas en assouplissant son protocole, à l'exception de sa maternité. Là encore, la règle reste fixée à un visiteur par patient et par jour, de 14h à 18h. Attention, dans tous ces établissements, la présence d'un visiteur est toujours conditionné à la présentation d'un pass sanitaire.