Cet article date de plus de 3 ans

À Douai, la librairie "La Charpente" sauvée par le financement participatif

Menacée de fermeture après neuf mois de travaux dans sa rue, la librairie "La Charpente" pourra tenir jusqu'à la fin du chantier grâce à la générosité de centaines de donateurs.
Située au centre-ville, la librairie a beaucoup pâti des travaux.
Située au centre-ville, la librairie a beaucoup pâti des travaux.
Lecteurs, auteurs, éditeurs ou anonymes, ils sont nombreux à s'être côtisés ces 50 derniers jours pour sauver "La Charpente".

Cette librairie indépendante, ouverte avec succès il y a trois ans au pied du beffroi, est passée tout près de la catastrophe à cause d'une succession de travaux qui a fait fuir les clients.

C'était vraiment l'appel du fond du désespoir


Un appel à l'aide à travers une campagne de financement participatif sur le site Ulule, et tout change du tout au tout. "Quand j'ai lancé l'appel, c'était vraiment l'appel du fond du désespoir" confie Marie-Pierre Oslawski, la gérante.

Il leur fallait 15.000 euros pour "tenir le coup jusqu'à la fin des travaux", ils en ont récolté 15.325 avec plus de 350 dons.

De quoi faire revivre l'ambiance jazz du lieu et les deux chattes -  Fantômette et Pantoufle - qui se prélassent derrière la vitrine. De quoi aussi motiver les trois libraires.

On a le moral remonté à bloc, on a envie de faire plein de choses !


 "L'argent, c'est évidemment indispensable, mais c'est sans commune mesure avec l'énergie que les gens nous apportent quand ils viennent ici" poursuit Marie-Pierre Oslawski. "Ils nous ont bien remonté le moral, je pense qu'on a le moral remonté à bloc, on a envie de faire plein de choses !"

À Douai, la librairie "La Charpente" sauvée par le financement participatif


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture livres solidarité société