A Douai, Emmanuel Macron officialise la création d'une usine de batteries électriques : un millier d'emplois à la clé

Le président de la République est à Douai ce lundi 28 juin. Il communique sur l'arrivée du groupe chinois Envision qui doit créer une usine de batteries électriques. L'Etat va investir 200 millions d'euros dans le projet, qui devrait employer 1.000 personnes en 2024.
A Douai, Emmanuel Macron est arrivé vers 11h ce lundi 28 juin.
A Douai, Emmanuel Macron est arrivé vers 11h ce lundi 28 juin. © Arnaud Moreau / France Télévisions

Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, est arrivé ce lundi 28 juin à Douai dans le Nord vers 11h. Il doit annoncer le projet d'ouverture d'une usine de production de batteries par le groupe chinois Envision. Celle-ci sera construite à côté du site du constructeur automobile Renault à Douai. Envision compte investir deux milliards d'euros pour sortir de terre cette usine qui, dès 2024, devrait employer 1.000 salariés. Un chiffre qui pourrait gonfler avec les années et le développement de l'usine. "Il y a le potentiel pour aller jusqu'à 2.500 emplois à l'horizon 2030", estime l'Elysée. 

Concrètement, les batteries qui sortiront de l'usine devraient être destinées en priorité au constructeur automobile Renault. Celles-ci vont être un élément clé du complexe de production de voitures électriques, nommé ElectriCity, envisagé par Renault, grâce à ses trois usines dans la région. Avec le site de Maubeuge, de Ruitz et de Douai, la marque au losange espère produire 400.000 voitures à batteries par an. "C'est un véritable renouveau pour ces sites industriels du Nord. Aujourd'hui, ils sont chargés autour de 30% et ils passeraient à 70% grâce à l'implantation de cette usine de batteries", a calculé l'Elysée. L'Etat va investir environ 200 millions d'euros dans le projet pour notamment aider à la construction de l'usine et permettre à Renault de moderniser ses lignes de production. 

La deuxième usine de batteries de la région

En venant dans le Nord, le président de la République cherche surtout à mettre en avant les investissements étrangers en France en en faisant le service après-vente. "Le Président fera deux déplacements (l'autre se déroulera à Paris mardi, ndlr) illustratifs des impacts concrets de l'attractivité de la France, en termes de création d'emplois en particulier", communique l'Elysée. Selon cette même source, ces investissements, dans ce cas-là chinois, permettent de revitaliser ce site du Nord et de créer un vrai projet industriel. La visite d'Emmanuel Macron est donc avant tout symbolique puisque l'information de l'implantation de l'usine de batteries est connue depuis la fin du mois de mai. Le groupe chinois était également pressenti pour s'installer à Dunkerque mais finalement c'est donc à Douai qu'il a choisi de poser ses valises. 

C'est la deuxième usine de batteries électriques qui va s'implanter dans la région. En septembre 2020, le constructeur automobile PSA et le spécialiste des batteries Saft, filiale de Total, avaient annoncé la création d’une co-entreprise de production de batteries pour voitures électriques, nommée Automotive Cells Company (ACC), à Douvrin dans le Pas-de-Calais.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie emploi