Monument préféré des Français. Stade Bollaert ou beffroi de Douai pour représenter les Hauts-de-France ? 5 bonnes raisons de voter pour votre préféré

Jusqu'au 24 mai 2024, il est possible de voter en ligne pour l'un des deux monuments afin de représenter la région au concours national. La finale aura lieu lors des prochaines journées du patrimoine en septembre prochain, lors d'une émission de télévision sur France 3. Stade Bollaert vs. Beffroi de Douai ? Voici 5 bonnes raisons de voter pour l'un... ou pour l'autre.

Deux styles, deux ambiances... Histoire et curiosité patrimoniale douaisienne d'un côté contre ferveur footballistique et passé minier lensois de l'autre.

Certes les raisons invoquées ci-dessous ne sont pas 100% objectives. Mais elles permettent de rappeler, par le petit bout de la lorgnette, les atouts de ces édifices pour se qualifier pour la finale, lors de laquelle 14 monuments représenteront 14 régions françaises. Monument artésien vs. monument douaisien ? À vos votes.

  • 5 raisons de voter pour le Stade Bollaert-Delelis

1. Une ambiance. Cité plusieurs fois comme meilleur public de France, les supporters Sang et Or expriment en tribune toute leur ferveur et leur fierté.

2. Une émotion. Si vous voulez frissonner, rien de tel que d'assister à un match (même si les places sont prisées par les abonnés) notamment quand le kop et les tribunes lensoises entonnent Les Corons de Pierre Bachelet, l'hymne des supporters, avant le match. Sensation garantie

3. Il se visite. Le stade, qui a fêté ses 90 printemps en 2023, dévoile ses coulisses lors de visites guidées organisées par l’office de tourisme de Lens.

4. Un club chargé d'histoire. Félix Bollaert était l'ancien directeur de la Compagnie des Mines de Lens. André Delelis, maire de Lens de 1966 à 1998, qui permit son rachat par la ville en 1976. Rénové à plusieurs reprises, l’équipement sportif est doté de quatre tribunes rectangulaires indépendantes, nommées en hommage à des personnalités qui ont marqué l’histoire du club lensois : Marek-Xercès, Lepagnot, Trannin et Delacourt.

5. Il a accueilli les plus belles compétitions. De la Coupe du monde 1998 à l'Euro 2016, en passant par des matchs de Ligue des Champions.

  • 5 raisons de voter pour le beffroi de Douai

1. C'est le seul beffroi des Hauts-de-France aussi vieux (sa construction date de 1380 et se prolonge au XVe siècle) à ne pas avoir été détruit.

2. Doté d'un carillon de 62 cloches, il le plus grand des Hauts-de-France. Il y a régulièrement des concerts (le samedi) organisés par Stefano Colletti, maître carillonneur et une école pour jouer de cet instrument existe à Douai. L'art du carillon est ici bien présent.

3. Il constitue un tout avec l'hôtel de Ville et la Halle du XVe siècle qui réunissait les échevins, les merciers et les commerçants de l'époque.

4. Une muséographie (exposition à propos de la conception et de la construction du musée datant de 2014) se visite actuellement tous les jours. Les explications sont très enrichissantes.

5. Enfin, comme tous les beffrois du Nord Pas-de-Calais et de Belgique, il est classé depuis 2005 au patrimoine mondial de l'Unesco.

On vous explique comment voter

Pour voter, il faut cliquer ici et voter avant le 24 mai 23h59. Une seule adresse IP par vote. À l'issue de ce vote, un monument sera élu par région pour une finale lors des 41e journées européennes du patrimoine, en septembre prochain.

À cette occasion, on connaîtra le Monument préféré des Français 2024 (parmi celui retenu dans chacune des 14 régions), lors de l'émission éponyme sur France 3.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité