Carnaval de Dunkerque : la bande de Malo évitera le front de mer cette année

Publié le Mis à jour le
Écrit par YF avec Marie-Noëlle Grimaldi
La bande de Malo l'an dernier.
La bande de Malo l'an dernier. © MaxPPP

Le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, l’a confirmé lundi : la bande de Malo évitera le 14 février le front de mer pour des raisons de sécurité. Une décision qui passe mal sur place.

C'est une des bandes les plus attendues du Carnaval. Le dimanche qui suit Mardi gras, des milliers de masquelours se donnent rendez-vous à Malo, et notamment le long de la plage. L'annonce d'un changement de parcours déçoit forcément certains dunkerquois.

Les commerçants de la Digue eux aussi ruent dans les brancards. Car la bande de Malo, pourtant en plein hiver, représente une des meilleures recettes de l'année. Mais pour le maire, Patrice Vergriete, pas question de transiger. Il a promis un périmètre de sécurité et c'est à cette condition que peut se tenir le carnaval cette année, après les attentats survenus à Paris. "On ne peut pas mettre une gigantesque barrière sur la plage pour pouvoir fouiller à l'entrée les carnavaleux​", explique-t-il. "La digue ne peut donc pas être protégée. Or, je me suis engagé devant la préfecture, devant les Dunkerquois, à renforcer la sécurité des carnavaleux dans cette situation particulière d'état d'urgence".     
durée de la vidéo: 01 min 47
Carnaval de Dunkerque : la bande de Malo évitera le front de mer cette année

En attendant le 14 février, une page Facebook intitulée "Laisse  la bande passer sur la plage de Malo" vient d'être créée pour soutenir le passage sur la digue. Elle regroupe déjà plusieurs centaines d'internautes.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.