Covid-19 : les bals du carnaval de Dunkerque officiellement annulés

Les associations qui organisent les 10 bals lors du carnaval de Dunkerque viennent d'annoncer l'annulation des festivités prévues en 2021, contexte sanitaire oblige. Une décision qui n'est pas une surprise, après l'annonce de l'annulation des festivités en octobre dernier.
Souvenirs du bal de l'Oncle Cô en mars 2019 au Kursaal.
Souvenirs du bal de l'Oncle Cô en mars 2019 au Kursaal. © Thomas Millot / France 3 Hauts-de-France
L’annulation des festivités par la ville de Dunkerque au mois d’octobre dernier ne laissait rien présager de bon concernant la tenue des bals pour l’édition 2021.

Le Covid-19 aura eu raison, une fois de plus, d’événements populaires et festifs. Ainsi, l’ABCD - entendez l’association des bals du carnaval de Dunkerque - vient d’officialiser sa décision d’annuler tous les bals de l’édition 2021 au Kursaal. Le Bal du chat noir devait ouvrir les festivités le 16 janvier, tandis que le bal du printemps marquant la fin de l'édition 2021 devait se tenir mi-mars. Au terme d’une réunion organisée mardi 1er décembre, la décision a été prise par les présidents des associations membres. Une crève-coeur après l’annonce de l‘interdiction des bandes sur le territoire dunkerquois, jugée alors "catastrophique" par Patrick Crockey, président de l’association du Sporting Dunkerquois et organisateur du fameux Bal du Sporting.

"L’ABCD et ses associations soutiennent les prestataires et partenaires qui seront éprouvés par cette décision et s’associent à la tristesse des membres et bénévoles des associations philanthropiques, sportives et culturelles."

Patrick Depla, président de l'ABCD

"Les présidents des associations membres de l’ABCD ont décidé, à contre-cœur, d’annuler l’organisation des bals carnavalesques prévues en 2021 au Kursaal de Dunkerque" indique le Sporting Dunkerquois dans un post sur Facebook.Certaines associations pourraient avoir du mal à s’en sortir financièrement, notamment le Sporting pour qui le bal représente 80% des besoins financiers pour faire tourner le club d’aviron. 

"Le bal représente 80% de nos besoins financiers pour faire tourner le club, accueillir les 150 licenciés, payer le matériel, les locaux… En 2020, on est déjà à -126 000 euros rien qu’avec l’annulation du bal de mars dernier. Je ne sais plus quoi penser."

Patrick Crockey, président de l’association du Sporting Dunkerquois, en octobre dernier

Au-delà des festivités, c’est tout le tissu associatif dunkerquois qui va être impacté par ces annulations, puisque les bals organisés par les associations carnavalesques et philantropiques au sein de l’ABCD génèrent en moyenne 500 000 euros de dons.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnaval de dunkerque fêtes locales carnaval événements sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société