Dunkerque : les éboueurs se mobilisent pour les enfants malades

A Dunkerque, les éboueurs organisent une collecte caritative pour venir en aide aux enfants dans le cadre de l'opération "Les éboueurs ont du coeur".
A Dunkerque, les éboueurs organisent une collecte caritative pour venir en aide aux enfants dans le cadre de l'opération "Les éboueurs ont du coeur".

Ils sont chaque jour au service des habitants. Debout dès 5 heures du matin le plus souvent. Mais depuis lundi, les éboueurs du dunkerquois ont un autre sujet de préoccupation : leur collecte pour l'association Pour le Sourire d'Isaac. L'opération s'appelle « Les éboueurs ont du cœur ».

Par France 3 Nord-Pas-de-Calais

A Dunkerque, Fabrice Gillard est à l'origine de l'opération. L'année dernière, il entend parler de collègues bordelais qui font des dons pour l'association Pour le Sourire d'Isaac. Et il décide de participer : « Je suis père de famille de quatre enfants donc je me suis dit une action caritative pour aider les enfants malade ça peut aider tout le monde »

Isaac était un garçon atteint d'une maladie rare, le gliome infiltrant du tronc cérébral. Cette maladie évolue très rapidement et sa prise en charge est compliquée. L'association vient en aide aux enfants atteints de la même maladie. 

Une collecte jusqu'au 11 décembre

Comme à Bordeaux, un collectif Rippeurs est aussitôt créé. Les rippeurs, c'est l'autre nom des éboueurs. Et à Dunkerque, ils sont près d'une soixantaine à s'impliquer dans l'opération.

Sur le terrain, l'opération "Les éboueurs ont du cœur" est très bien accueillie par le public. Les habitants ne sont pas mis à contribution. Mais pour faire connaître sa générosité, le collectif Rippeurs dépose des affiches chez les commerçants.

« On parle toujours des pompiers, de la police des constructeurs mais jamais des éboueurs. On veut aussi être valorisés comme tout le monde. » , explique Christophe Falempin, lui aussi rippeur.

L'année dernière, le collectif a récolté plus de 3700 euros en France. Cette année, il a jusqu'au 11 décembre pour tenter de faire encore mieux.

Sur le même sujet

La préfète de la Somme en visite à Crouy-Saint-Pierre pour rassurer les agriculteurs

Les + Lus