Cet article date de plus de 3 ans

Avant le "Dunkerque" de Nolan, 7 films à découvrir ou redécouvrir sur l'Opération Dynamo

Dunkerque de Christopher Nolan sort officiellement mercredi prochain sur les écrans. Le réalisateur hollywoodien n'est pas le premier à aborder l'Opération Dynamo de 1940 au cinéma. Sept autres long-métrages se sont penchés de près ou loin sur cet épisode majeur de la Seconde Guerre Mondiale. 

Du classique hollywoodien "Madame Miniver" au nanar "Operation Dunkirk", sept films ont abordé de près ou de loin l'Opération Dynamo
Du classique hollywoodien "Madame Miniver" au nanar "Operation Dunkirk", sept films ont abordé de près ou de loin l'Opération Dynamo © DR / montage France 3 Nord Pas-de-Calais

Avant Dunkerque de Christopher Nolan, huit films ont déjà abordé l'histoire de l'Opération Dynamo menée en mai et juin 1940. La plupart sont des productions hollywoodiennes. Les premières, sorties peu de temps après les faits historiques, étaient des films de propagande louant la résistance du peuple britannique face aux armées et à l'aviation d'Adolf Hitler, préparant les esprits à l'entrée en guerre des Etats-Unis. Le très controversé Week-end à Zuydcoote d'Henri Verneuil, avec Jean-Paul Belmondo, est, à ce jour, le seul long-métrage français à avoir abordé ce sujet très délicat, associé chez nous à la débâcle de 1940... 
 

durée de la vidéo: 01 min 55
Les films inspirés par l'Opération Dynamo

 

1. Un Yankee dans la RAF (1941)

C'est le premier film de l'histoire à avoir recréé pour le cinéma des scènes de l'Opération Dynamo. Il est sorti le 26 septembre 1941, un peu plus d'un an après les événements à Dunkerque. Cette production hollywoodienne - qu'on peut qualifier de propagande -  visait à mobiliser les consciences américaines face à une possible entrée en guerre des Etats-Unis (encore neutres à l'époque) pour soutenir les Britanniques, esseulés en Europe de l'ouest face à l'Allemagne nazie.

Bande-annonce d'"Un Yankee dans la RAF" (1941)

Devant la caméra d'Henry King (Les Neiges du Kilimandjaro, Tendre est la Nuit...), le bellâtre Tyrone Power incarne un pilote américain qui s'engage volontairement au sein de la Royal Air Force britannique. L'évacuation de Dunkerque est reconstituée sur une plage californienne et sur un lac, avec des milliers de figurants et des explosions spectaculaires. Dans le script originel, le héros mourait aux commandes de son Spitfire au-dessus de Dunkerque, mais la Royal Air Force - qui avait autorisé l'utilisation de véritables images de batailles aériennes - demanda à ce qu'on le laisse survivre pour ne pas plomber le moral du public. Le film reçut un bon accueil critique et fut même nommé pour l'Oscar des meilleurs effets visuels en 1942. DVD disponible chez 20th Century Fox Classics.

Affiche d''Un Yankee dans la RAF"
Affiche d''Un Yankee dans la RAF" © 20th Century Fox


2. Madame Miniver (1942)

Cette production hollywoodienne de la MGM s'intéresse à une famille anglaise dont la vie est bouleversée par la Seconde Guerre Mondiale. Il s'agit là encore de vanter la résistance de la Grande-Bretagne face à l'ennemi nazi. Aucune scène ne se déroule à Dunkerque mais le film montre le départ de la flotille des Little Ships partant secourir les soldats alliés encerclés par les Allemands dans la cité de Jean Bart.

Bande-annonce de "Madame Miniver" (1942)

M.Miniver (Walter Pidgeon) incarne l'un de ces braves civils traversant la Manche pour épauler la Royal Navy, pendant que son épouse, Mme Miniver (Greer Garson), restée à la maison, doit affronter, chez elle, un aviateur allemand en cavale et les bombardements de la Luftwaffe. "Sa propagande vaut bien plusieurs cuirassés", se félicita le Premier ministre Winston Churchill au sujet de ce long-métrage réalisé par William Wyler  (Ben-Hur, Vacances romaines...) qui remporta 7 Oscars en 1943, dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur et de la meilleure actrice. Un carton plein à l'époque ! DVD disponible en import anglais chez Warner Home Video.

Greer Garson, Oscar de la meilleur actrice en 1943 pour "Madame Miniver"
Greer Garson, Oscar de la meilleur actrice en 1943 pour "Madame Miniver" © MaxPPP

3. Dunkerque (1958)

Il existe déjà un film intitulé Dunkerque (Dunkirk en VO), traitant de l'Opération Dynamo. Il a été produit il y a 59 ans par la MGM, avec Leslie Norman, un ancien de la British Army, à la réalisation. "Je ne connaissais même pas son existence avant de lancer la production de Dunkerque", a juré Christopher Nolan dans une récente interview au magazine PremièreIl s'agit du premier long-métrage intégralement consacré à la bataille de Dunkerque de 1940. Il montre la retraite d'un groupe de soldats britanniques, la fameuse jetée en bois sur laquelle embarquèrent, sous les bombardements, la plupart des troupes évacuées, mais aussi les Little Ships venus donner un coup de main.

Bande-annonce de "Dunkerque" (1958)

Parmi les marins, on retrouve un certain Richard Attenborough (La Grande Evasion, Jurassic Park...), dont le petit-fils, Will, fait une brève apparition dans le nouveau film de Nolan. Les événements, dans cette production de 1958, n'ont pas été reconstitués dans le Dunkerquois, mais dans le sud-est anglais, sur les plages de Rye et Camber Sands, ainsi qu'en studio. Ce film a laissé une trace dans la pop culture outre-Manche puisque l'un de ses extraits a servi d'illustration pour la pochette d'How Soon Is Now, célèbre tube du groupe The Smiths dans les années 1980. On y voit un jeune marin (Sean Barrett) en pleine prière. Réédition prochaine en Blu-ray chez StudioCanal. 

Reconstitution de l'évacuation de Dunkerque sur la plage de Camber Sands en Angleterre
Reconstitution de l'évacuation de Dunkerque sur la plage de Camber Sands en Angleterre © MaxPPP


4. Week-end à Zuydcoote (1964)

Ce film est encore à ce jour la seule production française (franco-italienne plus exactement) consacrée à la bataille de Dunkerque, sujet douloureux et controversé dans la mémoire nationale. Le tournage à Zuydcoote et Bray-Dunes, sur les lieux des événements, avait defrayé la chronique à l'époque, le réalisateur, Henri Verneuil (Le Clan des Siciliens, Peur sur la Ville, I comme Icare, Mélodie en sou-sol...), ayant mobilisé des milliers de figurants, de véritables chasseurs Messerschmitt allemands, une bonne quantité d'explosifs et le très populaire Jean-Paul Belmondo.

Bande-annonce de "Week-End à Zuydcoote" (1964)

Inspiré d'un roman de Robert Merle, présent dans la poche de Dunkerque en 1940, Week-End à Zuydcoote livre une image désenchantée et grinçante d'une armée française en pleine déroute, quasiment livrée à elle-même, errant sur les plages et dans les faubourgs. Dans la France gaullienne d'après guerre, les anciens combattants furent particulièrement irrités par l'anti-militarisme et l'ironie du film, où l'on retrouve également Jean-Pierre Marielle et Pierre MondyDVD disponible chez StudioCanal.

Jean-Paul Belmondo sur le tournage de "Week-End à Zuydcoote" à Bray-Dunes
Jean-Paul Belmondo sur le tournage de "Week-End à Zuydcoote" à Bray-Dunes © MaxPPP
Le tournage de "Week-End à Zuydcoote"

5. Reviens-moi (2007)

Il a fallu attendre les années 2000 pour revoir un film abordant l'évacuation de Dunkerque. De nouveau du côté anglais. Reviens-moi (Atonement en VO) est l'histoire d'une tragédie familiale : Robbie Turner (James McAvoy) est accusé à tort de viol par une adolescente, jalouse de sa relation avec sa soeur (Keira Knightley). Le jeune homme est emprisonné puis enrôlé de force dans l'armée britannique au moment du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale.

Extrait du film "Reviens-moi" (2007)

Réalisé par Joe Wright (Orgueils et préjugés...), Reviens-moi a marqué les cinéphiles par un superbe plan séquence de 5 minutes au milieu de milliers de soldats désoeuvrés sur la plage de Dunkerque, attendant désespérément leur rembarquement vers l'Angleterre. Une scène "incroyable", selon Emma Thomas, co-produtrice et épouse de Christopher Nolan. Elle n'a pas été tournée à Malo-les-Bains mais à Redcar, une station balnéaire du nord-est de l'Angleterre qui présente aussi, comme Dunkerque, un paysage industriel. Reviens-moi gagna le Golden Globe du meilleur film dramatique en 2008 et sept nominations aux Oscars. Il ne remporta que celui de la meilleure musique, composée par l'Italien Dario MarianelliDVD disponible chez StudioCanal.

Malo-les-Bains reconstitué à Redcar (Angleterre) pour le film "Reviens-moi"
Malo-les-Bains reconstitué à Redcar (Angleterre) pour le film "Reviens-moi" © MaxPPP

6. Their Finest 

Sortie au printemps dernier, cette comédie britannique de la réalisatrice danoise Lone Scherfig est une mise en abîme : elle ne parle pas de l'évacuation de Dunkerque mais du tournage d'un film de propagande sur l'Opération Dynamo qui narre l'histoire de deux soeurs jumelles bravant la mer à bord d'un Little Ship pour aller secourir les soldats. Le casting est emmené par Gemma Aterton qui incarne l'une des scénaristes. Les scènes sur la plage ont été tournées dans le Pembrokeshire, au Pays de Galles. DVD et Blu-ray disponibles en imports anglais.

Bande-annonce de "Their Finest" (2017)


7. Operation Dunkirk (2017)

Ce film américain, tourné aux Etats-Unis, est la réponse low cost du Dunkirk de Christopher Nolan. La bande-annonce de ce nanar, sorti exclusivement en vidéo le 3 juillet outre-Manche, est truffée d'anachronismes, de costumes hors-sujet et d'effets spéciaux bas gamme. Et on y voit pas grand chose de Dunkerque...

Bande-annonce d'"Operation Dunkirk" (2017)

Réalisé par un certain Nick Lyon, à qui l'on doit les très évocateurs Earthtastrophe, 5-Headed Shark Attack (l'attaque du requin à cinq têtes, vous avez bien lu...) et Stormageddon, Operation Dunkirk est produit par la société The Asylum, spécialisée dans les adaptations série Z de gros blockbusters.

Des casques de soldats américains pour... l'Opération Dynamo. L'affiche de "Operation Dunkirk".
Des casques de soldats américains pour... l'Opération Dynamo. L'affiche de "Operation Dunkirk". © The Asylum

Ce petit studio est également à l'origine de la saga horrifico-burlesque des Sharknados, qui mêle attaques de requins et catastrophes météorologiques... Sorti en vidéo le 3 juillet en Grande-Bretagne et le 29 août aux Etats-Unis.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture