“Dunkirk” : grâce à Nolan, le visage de cet étudiant nordiste est désormais connu dans le monde entier

L'étudiant en médecine de Wattrelos est devenu un soldat britannique de la Seconde Guerre Mondiale devant la caméra de Christopher Nolan. / © Warner Bros. / DR
L'étudiant en médecine de Wattrelos est devenu un soldat britannique de la Seconde Guerre Mondiale devant la caméra de Christopher Nolan. / © Warner Bros. / DR

Mathias Novais Luque, 20 ans, est l'une des "stars" du premier "teaser" de Dunkirk, le prochain film de Christopher Nolan tourné à Dunkerque. Ce jeune étudiant originaire de Wattrelos, a travaillé dix jours comme figurant sur cette impressionnante reconstitution de l'Opération Dynamo de 1940.  

Par YF

Dix jours après sa mise en ligne sur Youtube, la première bande-annonce de Dunkirk (Dunkerque en V.F.) cumule près de 7,3 millions de visionnages. Ce petit "teaser" d'une minute est diffusé en guise d'apéritif dans les salles de cinéma du monde entier avant les projections des gros blockbusters de l'été comme Suicide Squad et Ghostbusters. Autant dire que le visage de Mathias Novais Luque a fait plusieurs fois le tour de la planète, via les réseaux sociaux et les sites des plus grands médias. C'est lui qui interprète le soldat qui lève le premier les yeux vers le ciel alors qu'on entend un bombardier allemand Stuka piquant sur les troupes britanniques rassemblées sur la jetée Est de Dunkerque. Le film, prévu pour l'été prochain, reconstitue l'Opération Dynamo de mai/juin 1940 qui permit d'évacuer vers l'Angleterre 340 000 soldats alliés encerclés par les Allemands dans la "poche" de Dunkerque. Un épisode majeur de la Seconde Guerre Mondiale.

Première bande-annonce officielle de "Dunkirk" de Christopher Nolan.

"Je pense ne pas me rendre compte de ce que cela signifie vraiment, je suis passé de l'autre côté de l'écran et c'est une sensation très étrange !", nous a confié le jeune homme de 20 ans, natif de Croix (Nord) et résidant à Wattrelos. "J'ai été prévenu par téléphone par des personnes de ma famille avant même de l'avoir vue ! Puis sur Facebook, beaucoup d'amis et d'anciens amis du lycée m'ont reconnu et m'ont félicité, impressionnés !". Cet étudiant, qui entre en 2e année de médecine à Lille dans quelques semaines, s'est fendu d'un tweet vendredi pour célébrer cette soudaine notoriété. 
"Lorsqu'on a tourné la scène en question, nous ne le savions pas du tout que ça serait dans la bande-annonce", nous explique Mathias, qui a tourné dix jours à Dunkerque sous la direction de Christopher Nolan entre mai et juin dernier.  "En tant que figurants, on nous informait vraiment au compte-goutte. Mais j'avais une petite idée lorsque j'ai eu la chance ensuite de faire un selfie avec Christopher Nolan et Emma Thomas (son épouse et co-productrice NDR) à Dunkerque. Au moment de m'approcher pour prendre la photo, je l'ai entendu dire à son épouse : "This is the guy in the trailer." ("c'est le gars dans la bande-annonce" en anglais). Impressionné de les rencontrer, je n'étais pas sur d'avoir bien entendu et je ne m'affolais pas ! Au final, j'avais bien entendu, et il se souvenait de moi ..."


"Je ne me souviens pas avoir eu aussi froid de ma vie !"

Sa fameuse scène sur la jetée Est, au milieu des soldats, a été tournée le lundi 30 mai à Dunkerque, dans des conditions météo épouvantables. "Je me souviens de cette journée comme si c'était hier !", raconte le Wattrelosien. "Je ne me souviens pas avoir eu aussi froid de ma vie ! Le lundi matin, on s'enterrait dans le sable pour contrer le vent. Certains se réfugiaient dans les toilettes. Ils l'ont fait exprès pour qu'on ait des têtes de soldats éprouvés. Et ça rend bien ! On se posait des questions, on se demandait si c'était vraiment nécessaire de nous faire souffrir autant. On avait peur que les scènes soient coupées pour faux raccord ! Mais j'ai l'impression qu'ils ont éclairci l'image et supprimé la pluie parce que c'était vraiment le déluge ! Je claquais littéralement des dents, je tremblais et mon nez coulait pour vous dire. C'est peut-être parce que j'étais dans cet état que le directeur de la photographie m'a choisi pour être au premier rang !"

Les conditions météo étaient dantesques, ce lundi 30 mai, sur le tournage à Dunkerque. / © Bertrand Bonnet / BB Photo Vidéo - Facebook
Les conditions météo étaient dantesques, ce lundi 30 mai, sur le tournage à Dunkerque. / © Bertrand Bonnet / BB Photo Vidéo - Facebook

Mathias doit en effet sa présence au premier plan à Hoyte van Hoytema, le "chef op'" néerlando-suédois de Christopher Nolan. "On a tourné plusieurs scènes sur la jetée le lundi après-midi", se remémore Mathias. "On revenait de la pause déjeuner et on nous demandait d'avancer, encore et encore jusqu'à arriver à peine à 1 mètre de la caméra IMAX et de l'équipe technique. A l'origine, j'étais situé au 2e rang, plus à gauche. Un premier figurant était d'abord situé pile en face de l'objectif. Ils étaient prêts à tourner jusqu'à ce que le directeur de la photo, Hoyte Von Hoytema, me pointe du doigt et demande à ce qu'on me mette à la place de ce figurant, que je permute. Je me suis donc retrouvé pile en face de l'IMAX ! Je ne me rendais pas compte de ce qui se passait, j'en croyais pas mes yeux ! A la fois j'étais surexcité d'avoir été "choisi" et je devais rester concentré sans quoi on me remplacerait ! On a tourné une première scène, puis est venu le moment de tourner la scène qui deviendra le plan final du "trailer".


"Les figurants de mon groupe m'appelaient Monsieur 1"

"Nolan, situé à à peine un mètre de nous, perché sur sa caméra, devait sélectionner plusieurs figurants et leur attribuer des numéros", poursuit-il. "C'est là qu'il m'a attribué le numéro 1 ! Là encore je n'en croyais pas mes yeux ! C'était déjà beaucoup d'être si près de l'objectif et de l'équipe technique ! On étais vraiment au coeur de la situation ! Il a continué à attribuer des numéros jusqu'à 10 parmi la foule de figurants. Il disait les numéros en français et disait "Monsieur 1". Ça donnait : "Monsieur 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, tout le monde !". A l'appel de notre numéro, on devait lever la tête vers une perche avec une balle de tennis. En gros je devais garder une expression de peur pendant 10 secondes. Je n'ai jamais fait de théâtre, même si j'ai souvent voulu en faire, j'avais peur de mal "jouer" et d'être remplacé. Manifestement ça devait les satisfaire ! Tous les figurants autour de moi, des figurants du groupe 2, me charriaient et riaient, fiers d'être si près de Nolan et de la caméra ! J'essayais de rester un minimum "professionnel". Au début, c'était difficile de ne pas fixer la caméra, on est pas habitués à tout ça. On a vraiment eu une chance énorme ! Depuis ce jour, les figurants de mon groupe m'appelaient "Monsieur 1", je ne sais même pas s'ils connaissent mon vrai prénom en fait !".

Chistopher Nolan (à gauche), cheveux au vent, lors du tournage sur la jetée Est. / © Facebook / Luc Decreton
Chistopher Nolan (à gauche), cheveux au vent, lors du tournage sur la jetée Est. / © Facebook / Luc Decreton

En revanche, un autre figurant - situé derrière lui et qui esquisse un léger sourire à l'image - s'est attiré les moqueries sur les réseaux sociaux et même les foudres des fans de Christopher Nolan. "Je ne le connais pas, le pauvre effectivement !", compatit Mathias. "Je lis régulièrement les commentaires du "trailer" sur Youtube et il s'en prend plein la tête. Il ne faisait pas partie de mon groupe de tournage ! On en a discuté entre figurants et personne n'a mis la main sur lui."

Gros plan sur un figurant souriant sur la bande-annonce de "Dunkirk"

"Avec ce figurant qui sourit, certains voudraient que la scène ne fasse pas partie du montage final. Mais moi j'espère que si", s'amuse Mathias.

"Nolan avait l'air tellement serein !"

C'est grâce à sa mère que ce passionné de cinéma a postulé comme figurant pour le tournage de Dunkirk. "Elle a entendu l'annonce à la radio et m'en a parlé, je me suis inscrit sur Myrole, puis j'ai été contacté par téléphone", se rappelle-t-il. "Ce n'était pas ma première expérience dans la figuration. Je suis un grand passionné de cinéma, je voulais en faire mon métier, je le voudrais encore dans l'idéal. Je fais ce genre d'expérience pour voir l'envers du décor et pour peut être mettre un pied dans le milieu de manière plus concrète. J'ai été figurant dans La Prochaine fois je viserai le Coeur de Cédric Anger avec Guillaume Canet. J'ai tourné une demi journée dans un lycée à Lens. C'était ma première expérience dans le cinéma, il y a 2 ans."

Christopher Nolan (à gauche avec le bob) dirigeant ses équipes sur la plage de Malo. / © MaxPPP
Christopher Nolan (à gauche avec le bob) dirigeant ses équipes sur la plage de Malo. / © MaxPPP

Mais à Dunkerque, avec Christopher Nolan, il est entré dans une toute autre dimension. "Tout était plus grand ! On était vraiment à Hollywood !", s'exclame-t-il. "J'aime beaucoup le cinéma de Nolan, à la fois grand public et très pointu !". Et le réalisateur anglo-américain, auteur de la trilogie Batman / The Dark Knight, d'Inception et Interstellar, l'a beaucoup impressionné. "Il avait l'air tellement serein ! L'organisation était parfaite, vue l'ampleur, j'étais impressionné. C'est un film américain, ça ne rigole pas. Et en plus, Nolan il y allait ! Parfois la météo était atroce, le nombre de figurants et de personnes à gérer incroyable et il était parmi nous, il vivait l'expérience à fond. Le jour du tournage de la scène finale du "trailer", il se prenait la pluie et le vent en pleine face comme nous. Parfois, au moment d'aller déjeuner, il marchait parmi nous sur la route vers la cantine, même s'il y avait une tente à part pour l'équipe du film. Je me souviens avoir pu marcher le long de la jetée, juste à côté de lui, pendant plusieurs mètres". 

"Harry Styles était très cool"

Et les acteurs ? "Ils ne nous parlaient pas forcément mais ils souriaient, ils ne se la jouaient pas forcément", décrit Mathias. "Kenneth Branagh (qui joue un officier de marine NDR) avait l'air tellement sympa ! Vraiment ! Il avait ce petit sourire en coin malicieux, à l'anglaise, la classe". Le figurant a aussi côtoyé Harry Styles, le chanteur du boys band One Direction, qui effectue ses débuts d'acteur dans le rôle d'un soldat britannique. "Au début, avant qu'on ne le voit, on se moquait un peu de lui entre nous", confesse-t-il. "On savait que toutes les filles des alentours et au-delà ne pensaient qu'à lui ! Et puis les One Direction, ce n'est pas la passion d'un groupe de mecs de 20-30 ans. Puis on l'a vu et il avait l'air sympa aussi. Je ne m'y attendais pas. Il a même adressé un bonjour à certains figurants. Il était très cool, pas de garde du corps ou quoi que soit qui le suivait en permanence. On ne parle que de lui partout et on en oublie parfois tout le reste. C'est assez frustrant quand on a vécu la chose et qu'on a vu le nombre de personnes au travail sur ce film. J'espère que ça va s'estomper, ce serait dommage !"

Mathias a participé aux scènes de rembarquement sur les "Little Ships" le 14 juin. Son dernier jour de tournage. / © MaxPPP
Mathias a participé aux scènes de rembarquement sur les "Little Ships" le 14 juin. Son dernier jour de tournage. / © MaxPPP

Sur ses dix jours de tournage à Dunkerque, Mathias a passé "deux jours sur la plage, deux jours en mer et six jours sur la jetée". "Mon dernier jour de tournage a été celui sur les Little Ships (petits bateaux privés venus aider à l'évacuation des troupes en 1940 NDR) le 14 juin. Et quelle journée ! Notre bateau a fait une panne... Ils avaient besoin de moins de figurants ces derniers jours. J'aurais pu tourner davantage mais on m'a fait comprendre que j'étais déjà "identifié" par la caméra et donc que je ne pourrai plus apparaitre de près ! Car moins on est de figurants, plus on nous voit. Parfois, lors du tournage, c'est Hoyte Von Hoytema lui-même qui demandait à ce qu'on me mette plus loin de la caméra, car j'étais déjà "identifié"... Il faut dire que mon groupe, le groupe 2, était très souvent proche de la caméra !". "On a eu beaucoup de chance !", répète le jeune étudiant qui a déjà hâte d'être le 19 juillet 2017 pour voir le résultat final sur grand écran.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

La recette en vidéo du mille-feuilles meringué aux fleurs et fruits rouges

Les + Lus