Hauts-de-France : l'ARS demande l'ouverture de 50 lits de réanimation supplémentaires dans la région

Les capacités d'accueil de patients en réanimation devraient passer de 800 à 850 lits dans les prochains jours, sur demande de l'ARS. 

Illustration
Illustration © MAXPPP

L'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France demande aux établissements de santé, publics et privés, de préparer l'ouverture de lits de réanimation afin d'atteindre le chiffre de 850, "soit les capacités déployées au plus fort de la seconde vague au mois de novembre dernier", précise l'agence

L'augmentation du nombre de lits de réanimation disponibles se fera grâce à des déprogrammations d'activités non urgentes et par l'activation du plan blanc. Le 10 mars, le taux d'occupation des lits de réanimation atteignait 91 %. Sur les 800 lits de réanimation jusqu'ici ouverts, pratiquement 500 étaient occupés par des patients Covid. "Cent patients Covid de plus ont été admis au cours des dix derniers jours", fait savoir l'ARS des Hauts-de-France. 

Les chiffres dans la région au 10 mars.
Les chiffres dans la région au 10 mars. © Guillaume Rozier / Covid Tracker

Ces derniers jours, neuf patients en réanimation de Dunkerque, Calais et Valenciennes ont été transférés vers des établissements de Normandie, Nouvelle-Aquitaine et même Furnes en Belgique. "D’autres transferts vers la Belgique devraient être organisés selon les capacités d’accueil disponibles, l’éligibilité des patients et l’accord des familles", conclut l'ARS.

Parmi les cinq départements de la région, la ville de Dunkerque, son agglomération et le Pas-de-Calais sont toujours sous le régime du confinement le week-end. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région hauts-de-france covid-19 santé société