Téléthon 2019 parrainé par Jean-Paul Rouve : à quoi va ressembler la fête à Dunkerque, la ville ambassadrice ?

Des dizaines d'animations sont prévues à Dunkerque du 6 au 7 décembre. Photo d'archives. / © Gilles SCARELLA / FRANCE TELEVISIONS / AFP
Des dizaines d'animations sont prévues à Dunkerque du 6 au 7 décembre. Photo d'archives. / © Gilles SCARELLA / FRANCE TELEVISIONS / AFP

Du 6 au 7 décembre, Dunkerque va devenir la ville "la plus importante du Téléthon". Des dizaines de séquences, défis, jeux et animations vont être organisés dans la ville nordiste, ambassadrice de l'édition 2019. Voici un résumé du programme.

Par Margot Desmas

Dunkerque sera au centre du prochain Téléthon. La ville nordiste, ambassadrice de l'édition 2019, vivra au rythme de ses 30 heures de direct diffusées sur les antennes de France Télévisions du vendredi 6 au samedi 7 décembre. Et pour cause : cette année, le parrain n'est autre que le Dunkerquois Jean-Paul Rouve.

Ambiance carnavalesque, remise à zéro "historique" du compteur, témoignage poignant d'un jeune Nordiste atteint d'une maladie rare... Voici ce qu'il faut savoir sur la prochaine édition du Téléthon aux couleurs de Dunkerque.

 

Jean-Paul Rouve, un parrain nordiste


Alors que le réalisateur nordiste a déjà participé à deux éditions du Téléthon, il va en devenir la figure de proue. Jean-Paul Rouve, parrain 2019, va succéder à Pascal Obispo, Zazie, Marc Lavoine, Garou ou encore Patrick Bruel en reprenant le flambeau pour tenter de booster les dons reversés à la recherche médicale sur les maladies rares.

"Il y a 30 ans, je regardais le Téléthon quand j’étais gamin, on disait qu’il fallait faire de la recherche et maintenant on est à une étape où ça y est, on a un traitement. Il y a des essais, ça avance", a-t-il confié à France Télévisions qui retransmet le marathon télévisuel.
 
Nagui, Sophie Davant et Jean-Paul Rouve, animateurs du Téléthon 2019 / © BERTRAND GUAY / AFP
Nagui, Sophie Davant et Jean-Paul Rouve, animateurs du Téléthon 2019 / © BERTRAND GUAY / AFP

Au cours de ses précédentes participations, l'interprète de Jeff Tuche dans "Les Tuches" a rencontré de nombreux jeunes atteints de maladies rares. Il y a notamment fait la connaissance de Edgar Fiorina, atteint d'amyotrophie spinale et aspirant réalisateur avec qui il a noué une relation toute particulière.

Le Dunkerquois a aidé le jeune homme à toucher son rêve du bout des doigts en l'invitant sur plusieurs tournages, notamment celui de son dernier film celui de Donne-moi des ailes"Maintenant il est devenu assistant, il a fait son court-métrage et il est très pro !", se félicite Jean-Paul Rouve qui sera au côté du jeune garçon pour le Téléthon 2019. Il se trouvera à Paris, au parc de La Villette ce vendredi, pour la traditionnelle remise à zéro du compteur de dons lançant les 30 heures d'émission.
 
 

"Top départ" historique


Pour faire honneur à la ville ambassadrice du Téléthon 2019, France Télévisions promet un lot d'animations "bien du ch'nord". L'ouverture de l'émission, avec la remise à zéro du compteur, sera d'ailleurs retransmise en duplex de la ville à 18h57 précises avec avec Jean-Baptiste Marteau et Chloé Nabédian au micro.

"Le compteur se trouvera à Paris, mais le top départ sera donné de Dunkerque. C'est une première dans l'histoire du Téléthon", annonce-t-on à la municipalité qui compte sur une "grosse mobilisation" des habitants. Cette première soirée lancera deux jours d'animations au cours desquels "Dunkerque sera la ville la plus importante" de l'événement, indique Jacques Rougery, responsable éditorial à France Télévisions pour le plateau dunkerquois du Téléthon.
 

S'enchaînera une série de séquences diffusées en direct de la cité de Jean Bart où les carnavaleux mèneront la danse. "Les associations carnavalesques ont exceptionnellement accepté de se déplacer pour le Téléthon", ajoute Jacques Rougery. Au programme : défilé, fanfare et bonne ambiance, le tout dicté par le tambour-major, comme au carnaval de Dunkerque avec quelques mois d'avance. Les organisateurs comptent surtout sur la participation des Nordistes, espérant qu'ils se joindront à la fête revêtu de leur plus beau déguisement.

Cette première soirée sera aussi l'occasion de découvrir le plateau de l'émission, installé sur la place de la mairie. "On y verra les géants de Dunkerque, Malo-les-Bains et Rosendaël", détaille le responsable éditorial sans vouloir en dire plus pour ne pas gâcher le suspense.

 

Le témoignage de Pierre, 13 ans, atteint de myopathie


A 13 ans, Pierre racontera sur le plateau du Téléthon comment il vit avec la maladie. Le jeune garçon a appris il y a peu qu'il était atteint de la myopathie des ceintures, une maladie rare d'origine génétique qui touche le muscle. Il est en train de perdre l'usage de ses jambes. Alors, le jeune nordiste ne se déplace jamais sans sa trottinette électrique, le "prolongement de ses jambes" comme il l'appelle.

La famille de Pierre sera à ses côtés pour témoigner de la difficulté d'être touché, si jeune, par cette pathologie concernant environ 5 à 6 personnes sur 1 million. Un portrait du jeune garçon sera diffusé pour illustrer les actions du Téléthon dans la lutte contre les maladies rares.

"C'est un reportage poignant sur un jeune plein d'énergie", commente Jacques Rougery. Le Nordiste sera présent sur le plateau, avec sa trottinette, dès vendredi soir et fera plusieurs apparitions au cours de la journée de samedi.
 

 

Décorticage de crevettes, défis, gastronomie...


La municipalité de Dunkerque va, elle, contribuer au Téléthon en lançant un défi aux habitants, qui sera le fil rouge de cette édition. "La ligne C2, la plus empruntée du réseau de transports en commun dunkerquois, sera au coeur d'une grande collecte de fond", annonce Thomas Roussez, directeur de l'animation à la Ville.

Durant tout le week-end, pour chaque passager qui empruntera cette ligne, 1 euro sera reversé à l'AFM-Téléthon. Et comme les transports publics sont gratuits à Dunkerque, c'est la municipalité qui mettra la main à la poche pour la bonne cause. Plusieurs séquences seront retransmises à l'antenne pour suivre l'avancée du défi et les fonds récoltés.

Et c'est l'un des événements de cette édition : la décuple championne du monde de décorticage de crevettes, "Nini la crevette", tentera de battre son record en une minute et en direct. Ce sera ensuite au public de tenter de la devancer devant les caméras, l'argent récolté grâce aux participations sera intégralement reversé à la recherche médicale. La séquence de décorticage de crustacés sera à suivre à partir de 8h50 samedi dans Télématin (France 2).
 

Puis dès midi, place à la découverte de la gastronomie locale. Potjevleesch, carbonnade flamande... Les grandes spécialités culinaires nordistes seront présentées en plateau par un chef de la région. S'en suivront plusieurs séquences, dont l'une sur l'histoire de la cité de Jean Bart, de sa destruction pendant la guerre à la reconstruction. "Ce sera l'occasion de faire un parallèle entre l'histoire de Dunkerque et l'objectif du Téléthon car c'est une ville qui n'a jamais baissé les bras", reprend le directeur éditorial de l'émission.

Également au programme : une chorale en direct, des jeunes sportifs dunkerquois qui viendront faire des démonstrations en plateau, une compétition d'optimiste dans le port du bassin du commerce de la ville, une séance de longe-côte sur la plage de Malo - Leffrinckoucke... Bref, des animations "exceptionnelles" pour une édition nordiste de la "plus longue émission du monde", résume Thomas Roussez.
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus