VIDÉO. À Dunkerque, le "crève-cœur" du report des commémorations de l'Opération Dynamo, 80 ans après

En ce moment et pendant dix jours, la ville aurait dû commémorer ce moment-clé de la Seconde Guerre mondiale. L'événement sera finalement reporté à 2021.
© FRANCE 3
En 2015, on en comptait une cinquantaine. Cette année, il devait y en avoir 77, un record. Mais on ne verra finalement aucun "little ships", ces bateaux civils – péniches, chalutiers ou de petits yacht – utilisés en 1940 pour évacuer les soldats français et surtout britanniques vers la Grande-Bretagne, qui reviennent tous les cinq ans pour commémorer l'Opération Dynamo, salués par des milliers de spectateurs.
 
 

"Remis à l'année prochaine"


"C'est un moment un peu particulier dans l'histoire de la ville, qui quelque part rythme tous les cinq ans", regrettait ce samedi Patrice Vergriete, maire DVG de la ville, quelques heures après sa réélection officielle. "C'est un crève-cœur, mais en ce moment on a beaucoup de crève-cœurs avec les circonstances sanitaires. Mais on va dire que c'est remis à l'année prochaine !"
 
À Dunkerque, le "crève-cœur" du report des commémorations de l'Opération Dynamo, 80 ans après ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Il y a 80 ans se tenait, dans la cité de Jean Bart, la plus grosse évacuation militaire de l'histoire. Du 26 mai au 4 juin 1940, en pleine déroute alliée, l'opération avait permis le sauvetage de 340 000 soldats. 12 000 autres sont morts et 35 000 faits prisonniers.
 
"Du point de vue Britannique c'est vécu un peu comme une première victoire, puisqu'on arrive à se sauver du piège tendu par les Allemands autour de Dunkerque, à sauver une partie de l'armée vers les îles Britanniques et pouvoir continuer cette résistance à la barbarie nazie", explique Olivier Vermesch, historien du musée "Dunkerque 1940 - Opération Dynamo", qui aurait dû accueillir 1200 écoliers dunkerquois mais ne rouvrira qu'à la mi-juin.

Le seul événement maintenu cette année aura lieu devant le monument des Alliés, mercredi prochain, mais le public n'est pas convié. Une manière malgré tout de célébrer "l'esprit de Dunkerque" et un moment clé de la seconde guerre mondiale.

 
France 3 vous raconte la bataille de France au jour le jour dans le Nord et le Pas-de-Calais
C'était il y a 80 ans. L'armée allemande, toute puissante, s'apprêtait à lancer son offensive-éclair dans le nord de la France.

France 3 Nord Pas-de-Calais vous raconte, au jour le jour, cette page tragique de notre histoire, à partir de témoignages de ceux qui l'ont vécue. Retrouvez ici notre série d'articles, un par jour.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale culture histoire covid-19 santé société