Réforme des retraites : une 8ème journée de mobilisation moins suivie que la précédente dans les Hauts-de-France

À la veille du vote de la réforme très controversée des retraites, le nombre de manifestants dans les Hauts-de-France est à la baisse par rapport à la semaine dernière. Retour sur la mobilisation du mercredi 15 mars 2023.

Ce mercredi 15 mars signe une nouvelle journée de mobilisations contre la réforme des retraites et les Hauts-de-France ne sont pas en reste. 

19h45 : les premiers bilans chiffrés

Après cette huitième journée de mobilisation, les premiers chiffres commencent à tomber.

Dans le Nord, selon la CGT, 3500 manifestants étaient présents à Douai, 3000 à Cambrai, 7000 à Valenciennes et 5000 à Dunkerque. Le syndicat indique également que 45 000 manifestants ont marché dans les rues de Lille aujourd'hui.

Pour l'heure, la préfecture du Nord n'a pas encore communiqué les chiffres de la mobilisation.

Les chiffres dans le Pas-de-Calais, d'après la préfecture :

  • 1700 manifestants à Calais
  • 1400 manifestants à Arras, 2500 selon la CGT
  • 1100 manifestants à Boulogne-sur-Mer
  • 320 manifestants à Lens

Département de l’Oise :

  • 4000 manifestants à Beauvais d’après la CGT, 1100 d’après la préfecture
  • 600 manifestants à Compiègne d’après la CGT, 300 d’après la préfecture
  • 600 manifestants à Clermont d’après la CGT, 350 d’après la préfecture

Département de la Somme : 

  • 4000 manifestants à Amiens d'après Force Ouvrière, 4000 également d'après la préfecture
  • 800 manifestants à Abbeville d'après la préfecture
  • 100 manifestants à Albert d'après la préfecture

Département de l'Aisne : 

  • 3000 manifestants à Saint-Quentin d'après la CGT, 1300 d'après la police
  • 570 à Château-Thierry d'après la police
  • 300 manifestants dans le cortège de Laon sur la RN2 d'après la police

17h50 : la manifestation est terminée à Lille

Le cortège qui s'est élancé un peu avant 15 heures à la Porte de Paris vient de se disperser. La manifestation qui a réuni plusieurs milliers de personnes est désormais terminée.

Les forces de l'ordre annoncent n'avoir relevé aucun incident. 

17h20 : des manifestants amiénois déposent des sacs poubelles 

Devant le local de la députée Barbara Pompili, protégé par les CRS, les manifestants venus en nombre ont déposé des poubelles au sol en signe de protestation contre la réforme des retraites. 

"C'est une action symbolique, c'est elle qui va devoir voter le texte demain", confie un manifestant.

17h : le local de la députée Barbara Pompili protégé par les CRS à Amiens

Un important dispositif pour protéger le local de la députée Barbara Pompili a été mis en place à Amiens. Des manifestants auraient prévu une action devant. Mais pour le moment, ce n'est qu'un rassemblement en musique. 

17h : des manifestants bloquent les trains à la gare de Dunkerque

Des militants de l'intersyndicale se sont rendus sur les rails de la gare de Dunkerque pour bloquer le trafic ferroviaire.

Les forces de l'ordre sont sur place pour essayer de les déloger. 

5000 manifestants à Dunkerque selon la CGT

Une manifestation a également lieu à Dunkerque où la CGT revendique plus de 5000 personnes présentes sur place. 

Les députés Christine Decodts et Paul Christophe auraient été hués par des manifestants, selon le groupe Ecologie DK Flandres

La manifestation à Amiens réunit 4000 personnes selon FO et la Préfecture de la Somme

Le coup d’envoi de la manifestation a été donné à 13h30. D’après le syndicat Force ouvrière, environ 4000 personnes ont pris part au cortège.

Ce matin, des manifestations ont réuni 800 personnes à Abbeville et 100 à Albert.

Les Verts et la majorité municipale sont dans le cortège lillois

Les Verts se sont déplacés en groupe pour manifester contre la Réforme des retraites à Lille. 

Même chose pour la majorité municipale autour de la maire Martine Aubry. Lille en commun demande le retrait de cette réforme alors que la Commission mixte paritaire vient de voter le report de l’âge de départ à 64 ans.

Fabien Roussel dénonce "un texte dur"

Dans un tweet, le député du Nord Fabien Roussel souligne que "les parlementaires de droite et centristes se sont mis d'accord sur un texte dur".

Il invite les Françaises et les Français à interpeller leurs sénateurs et députés "pour leur dire de ne pas voter ce texte". 

14h50 : départ de la manifestation lilloise

La manifestation lilloise vient de débuter au départ de la Porte de Paris. Ils étaient 100 000 selon la CGT lors de la mobilisation du 7 mars dernier

14h : la manifestation se prépare à Lille

Les manifestants commencent à arriver à la Porte de Paris à Lille pour protester contre la réforme des retraites. Le cortège est censé s'élancer à partir de 14h30. 

Une heure plus tôt, à 13 heures, ilévia a annoncé le début des déviations liées à la manifestation. Celles-ci concernent les Lianes 1 et 5, la Citadine de Lille, les lignes 14 et 18. La navette Vieux Lille ne circule plus également.

Midi : une manifestation improvisée à Euralille et Lille Europe 

Des étudiants de l'université de Lille 3 et des cheminots ont envahi par surprise le centre commercial Euralille après une Assemblée générale.

Les magasins ont fermé en attendant le retour au calme. 

Elle s'est ensuite poursuivie à la gare Lille-Europe. 

Une matinée de blocage à la zone commerciale d’Amiens Nord

"Les manifestations, le gouvernement ne les entend pas. Il faut taper plus fort donc on passe par le blocage de l’économie et des enseignes qui engrangent des profits", explique, Marion Brusadelli, secrétaire générale de l'union locale CGT d'Amiens.

Conséquence : ce matin, il fallait parfois une trentaine de minutes pour passer la zone commerciale. Le blocage a provoqué des perturbations sur au moins quatre lignes de bus.  

durée de la vidéo : 00h00mn36s
Des caddies au sol, des grévistes au milieu de la route, le tout en musique... Un blocage était mené ce mercredi 15 mars, au niveau de la zone commerciale d'Amiens Nord. ©Clémence Rousseau / FTV

Du côté des automobilistes, les réactions sont partagées. Beaucoup klaxonnent en signe de soutien. D’autres s’indignent : "Je trouve ça inadmissible le blocage", s’énerve une automobiliste qui se dit "favorable" à la retraite. "Je suis commerçante et je peux vous assurer que les manifestations, on commence à en avoir ras-le-bol !"


D’autres relativisent : "Je vais me garer là et aller jusqu’au magasin à pied, sinon j’en ai pour la journée", sourit un automobiliste.

L’action, menée par l’intersyndical, s’est déroulée dans le calme. Les forces de l’ordre n’étaient pas présentes.

11h : grosse mobilisation à Escaudoeuvres 

À Escaudoeuvres (Nord), ville-symbole de la colère, une grosse mobilisation est en cours à la fois pour l'emploi et contre la réforme des retraites.

Des salariés de Tereos de la Marne ont rejoint la manifestation accompagnés de salariés de la centrale de Bouchain.

9h15 : Ugo Bernalicis anime un live twitch 

Le député insoumis de la deuxième circonscription du Nord a lancé un live twitch sur la réforme des retraites à 9 heures ce matin. L'objectif : "faire vivre" aux internautes la commission mixte paritaire qui a lieu aujourd'hui. 

9h : des campus de l'université de Lille fermés 

Dès 9 heures ce matin, l'université de Lille a annoncé que les campus Moulins et Pont-de-Bois étaient fermés pour "des raisons de sécurité". Des étudiants sont en plein blocus. 

7h : le périphérique de Lille est bloqué

A 7 heures ce matin, des militants contre la réforme des retraites se sont rendus sur le périphérique de Lille pour le bloquer. 

7h : blocage au péage de Setques

A Setques, dans le Pas-de-Calais, l'Union locale CGT de Saint-Omer bloque le péage de la commune pour protester contre la réforme des retraites. 

Les grévistes sont sur place depuis 7 heures du matin et devraient lever le blocage à partir de 16 heures en fin d'après-midi. 

6h45 : barrage de l'A26 à Nordausques

Un barrage est en cours depuis 6 heures 45 ce mercredi à Nordausques (Pas-de-Calais). Une centaine de militants CFDT sont actuellement sur place. 

Ce barrage se poursuivra jusqu'à 16 heures aujourd'hui. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité