Grande-Synthe : un jeune migrant mort noyé dans un canal aux abords d’un campement d’exilés

Publié le
Écrit par Leslie Larcher .

Un jeune Sud-Soudanais âgé de 22 ans se trouvant dans un campement d'exilés à Grande-Synthe (Nord) est mort noyé dans un canal à proximité. Il s’y rendait “pour faire sa toilette”.

C’est à proximité d’un vaste campement d’exilés à cheval sur les communes de Loon-Plage et de Grande-Synthe (Nord), qu’un migrant s’est noyé dans l'après-midi du mardi 10 août. "Les témoins expliquent qu'il était à l'eau pour faire sa toilette", rapporte Marie Chapelle, coordinatrice de l'association Utopia 56 à Grande-Synthe. 

Les personnes présentes ont appelé les secours, qui n’ont rien pu faire pour réanimer la victime, un Sud-Soudanais âgé de 22 ans, selon l'association Utopia 56. Un décès "dû à une chute accidentelle" qu'a confirmé la préfecture du Nord à l'AFP;

"Une baignade qui aurait pu être évitée" 

D'après les informations d'Utopia 56, le jeune homme "survivait alternativement dans les campements de Calais et de Grande-Synthe depuis plusieurs semaines". 300 à 400 personnes vivent actuellement dans ce dernier campement, selon l'association. 

Cette mort, c'est le symbole des conditions de survie extrêmes.

Marie Chapelle, coordinatrice de l'association Utopia 56 Grande-Synthe

Utopia 56 dénonce "l'absence de point d'eau courante", malgré les efforts de l'association Roots pour apporter quotidiennement des cuves. "Nous savons que les personnes puisent l'eau du canal, qui est très sale, et que certaines vont s'y laver", indique Marie Chapelle.

Pour elle, "cette mort est le symbole des conditions de survie extrêmes. Cette baignade aurait pu être évitée parce que ce n'était pas une baignade de loisir."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité