Grande-Synthe : le maire alerte sur la situation sanitaire des migrants

Damien Carême, maire de Grande-Synthe, est exaspéré par la situation sanitaire des 350 migrants, dans le bois du Puythouck. Parmi eux, quelques dizaines d'enfants. 

Après l'incendie du camp de migrant de la Linière, en avril sur Grande-Synthe, des familles de migrants viennent depuis dans le bois du Puythouck, situé également à Grande-Synthe. Selon le maire de la commune, Damien Carême, 350 personnes seraient là dont une trentaine d'enfants. 

Aujourd'hui, il alerte sur la situation sanitaire déplorable, catastrophique, dans laquelle vivent ces familles. Et se dit sans réponses de l'Etat.

La Voix du Nord, dans son édition du dimanche 16 juillet 2017, a interviewé le maire de Grande Synthe. Ce dernier rappelle "qu'on est partis sur le même schéma qu'en 2015 au camp du Basroch [...] On a fini avec 2500 personnes sur les bras. Mais je n'attendrai pas d'en arriver là pour réagir." Et annonce très "clairement" qu'il se dit prêt à rouvrir un camp à Grande-Synthe, à La Linière, dans les prochains jours. 

©France 2

Quant à l'Etat, selon le maire Damien Carême, via la préfecture du Nord, "il continue d'extraire des réfugiés pour les placer en Centre d'Accueil et d'Orientation, mais c'est trop long".


Emmanuel Macron interpellé sur Twitter

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité