VIDEO. Grande-Synthe : 271 migrants "volontaires" évacués et 41 interpellations au camp du Puythouck

Il s'agit selon la sous-préfecture de "familles" et de "personnes fragiles".

Une nouvelle opération de démantèlement s'est déroulée ce vendredi matin au camp du Puythouck, à Grande-Synthe, selon notre journaliste sur place.  D'après les associations, entre 1000 et 1300 migrants s'y trouvent, en majorité des kurdes irakiens, "entre 800 et 1000" pour les sous-préfecture de Dunkerque.

 

271 personnes "mises à l'abri"


Les policiers étaient sur les lieux dès 7h30 et l'accès des bois a été bloqué. Plusieurs bus ont été affrétés pour transporter 271 migrants, essentiellement des familles volontaires.
 

Les services de police ont également procédé à 41 interpellations pour des contrôles.

Le camp de Grande-Synthe a été plusieurs fois démantelé ces derniers mois, la dernière opération datant de début septembre. À l'époque, on estimait le nombre de migrants à entre 500 personnes (selon la préfecture) et 700 personnes (pour les associations.

La préfecture explique que cette augmentation est due "essentiellement à de nouvelles arrivées" et que "l'opération du 6 septembre a porté ses fruits puisque les gens sont restés en centre d'accueil".
 
4482 "mises à l'abri" depuis le début de l'année
Après l'incendie du camp de la Linière, en avril 2017, la préfecture assure avoir "mis à l'abri" 3719 migrants.

Depuis le début de l'année, elle compte 4482 personnes prises en charge par ses services.

Lors de la dernière évacuation, le 6 septembre, ce sont 164 personnes qui ont été évacuées.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité