Centrale nucléaire de Gravelines : les salariés votent la grève reconductible à partir de jeudi

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall .

Réunis en assemblée générale hier, mardi 11 octobre, les salariés de la centrale nucléaire de Gravelines ont voté pour une grève reconductible à partir du 13 octobre, veille du début des travaux de maintenance sur le réacteur 4.

Les revendications sont simples : au moins "5%" d'augmentation de salaires. Déjà un débrayage avec un fort taux de participation de grévistes avait eu lieu le 6 octobre portant sur les mêmes revendications. 



Cette fois, réunis en assemblée générale, quelque 350 salariés ont voté pour une grève reconductible et ce à partir de jeudi 13 octobre. 

"La sûreté qui mobilisera environ 150 personnes pour être assurée, ne sera pas mise ne danger, bien sûr. Mais à partir de demain, la grève sera reconductible", explique Franck Redondo secrétaire F.O. du CSE. 

Vendredi 14 octobre, les travaux de maintenance sur le réacteur 4 doivent démarrer. "Chaque jour sans débuter ces travaux de maintenance retarde d'autant le redémarrage du réacteur 4 prévu pour la période entre Noël et l'an", explique Franck Redondo, précisant que la production d'électricité est attendue à ce moment là pour subvenir aux besoins en électricité de la population. 

Demain, jeudi 13 octobre, des distributions de tract auront lieu et une prise de parole sur site à partir de 10h00. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité