Grève des aiguilleurs à la SNCF : trafic fortement perturbé sur 8 lignes TER, quelques TGV annulés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall

Ce lundi 10 octobre, le trafic TER est conforme à la communication mise en place par la SNCF, les trains passant par Lens et Arras, secteurs où le nombre d'aiguilleurs manquerait le plus, sont annulés. Etat du trafic et explications.

"Ce sont les effectifs qui posent problème, nous voulons que le calcul des effectifs soit remis en question par la SNCF. Le calcul est trop long, il y a un à deux ans de délai entre le constat d'un besoin d'aiguilleurs et la réponse apportée, car il y a aussi la formation de l'aiguilleur à prendre en compte. Mais cela reste très long", explique Philippe Lamandin responsable Unsa ferroviaire, aiguilleur ou agent de circulation dans le secteur d'Hazebrouck. 

Selon lui, les pourcentages de grévistes ne sont pas encore tombés. Dans les secteurs d'Arras et Lens, ces pourcentages devraient être importants. 

Sur les perturbations Franck Dhersin, vice-président en charge des Transports à la Région, "regrette qu'on rajoute une grève (Total Mardyck) à une autre (celle des aiguilleurs)" et qu'il existe une "certaine volonté de bloquer le pays". 

Quant à la question du non-paiement des mensualités par la Région à la SNCF, pour défaut de service sur certaines lignes, Franck Dhersin rappelle que 4 mois de paiement n'avaient volontairement pas été payés. Aujourd'hui, la Région doit encore "une mensualité, de 44 millions d'euros". 

"Cela nous a permis de s'apercevoir qu'il manque 68 conducteurs de trains dans les Hauts-de-France. Le recrutement est lancé mais il faut un an pour les former. Certes, il y a eu le Covid mais normalement, une entreprise sait prévoir ce type de choses. Ce qui nous rend assez furieux", réagit l'élu. 

Le 15 septembre, le président de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, concédait s'être "planté" plus largement en Hauts-de-France qu'ailleurs : "Le problème, quand on s'est plantés, c'est qu'il faut mettre presque deux ans pour se remettre. On embauche beaucoup pour retrouver le bon nombre de conducteurs, mais le problème persiste en attendant. Il y a un temps incompressible de recrutement et de formation".

Demain, mardi 11 octobre, la circulation des trains doit rentrer dans l'ordre, le mouvement n'ayant été prévu que pour ce lundi 10 octobre.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité