Grippe aviaire : un foyer de contamination découvert en Belgique, sept communes du Nord placées en zone de surveillance

Sept communes de la métropole lilloise ont été placées en zone de surveillance par la préfecture du Nord, après la découverte d'un foyer de grippe aviaire dans un élevage à Menin, en Belgique. Toutes les volailles et les oiseaux de ces communes vont être confinés. 
Sept communes ont été placées en zone de surveillance par la préfecture du Nord. Les oiseaux et volailles doivent être confinés.
Sept communes ont été placées en zone de surveillance par la préfecture du Nord. Les oiseaux et volailles doivent être confinés. © MaxPPP
Après la découverte d'un foyer de grippe aviaire hautement pathogène dans une exploitation belge à Menin, les communes de Comines, Wervicq-Sud, Bousbecque, Halluin, Roncq, Linselles et Neuville-en-Ferrain ont été placées sous surveillance. 

Toutes les volailles du foyer identifié en Belgique ont été euthanasiées par les autorités belges. 

Mesures de protection

Les détenteurs d'oiseaux et volailles des communes concernées doivent se déclarer auprès de la DDPP (Direction départementale de la Protection des populations) pour les professionnels, pour les particuliers auprès des mairies ou sur internet.

Les mesures suivantes doivent êre appliquées : 

- Confinement de tous les oiseaux et volailles 

- Signalement de tout signe clinique ou de mortalité à la DDPP ou auprès d'un.e vétérinaire sanitaire

- Mise en oeuvre des mesures de biosécurité adaptées pour éviter la diffusion de la maladie

- Stricte limitation du transport des oiseaux avec un nettoyage et une désinfection minutieuse des véhicules autorisés à circuler. 

Des foyers détectés en Belgique et aux Pays-Bas

En Belgique, un foyer de contamination a été découvert la semaine dernière dans un refuge pour oiseaux à Ostende. Les 120 cygnes peuplant la ville de Bruges, qui se trouve à une trentaine de kilomètres du foyer, ont donc été placés en confinement par précaution.
 

Leurs voisins ne sont pas épargnés. Le 22 novembre, 190 000 poulets ont été abattus aux Pays-Bas après la découverte d'une souche particulièrement contagieuse dans deux élevages du pays. 
 

Le Nord-Pas-de-Calais en risque "élevé"

Les autorités ont placé le 5 novembre dernier le Nord, le Pas-de-Calais et 42 autres départements français en risque "élevé" de grippe aviaire. 


Le passage à un risque "élevé" a obligé les éleveurs professionnels comme les particuliers possédant un poulailler à enfermer les volailles qui évoluent habituellement en plein air ou à poser des filets pour empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages

En France, un premier foyer de grippe aviaire a été découvert en Haute-Corse le 16 novembre dernier. Tous les oiseaux ont été euthanasiés. Un second foyer a été confirmé le 19 novembre dans une animalerie des Yvelines. 

La préfecture du Nord a tenu à rappeler que cette grippe aviaire n'est pas transmissible à l'homme par la consommation de viande d'origine aviaire, oeufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie belgique international