Féminicide de Sandra Helleputte : "C'est l'avilissement de la femme au plus haut degré", la réclusion criminelle à perpétuité requise

Au troisième jour du procès de Hocine Hamoudi, accusé d'avoir violé et battu à mort son ex-compagne, Sandra Helleputte, l'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre du prévenu. Il a insisté sur la barbarie des faits et sur sa certitude d'une récidive.

L'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Hocine Hamoudi, ce 16 mars, devant les Assises du Nord. Il a gravement invité les jurés à sanctionner "les faits les plus barbares [qu'il ait] eu à examiner en 20 ans de Cour d'Assises."

Hocine Hamoudi comparaît depuis le 14 mars pour le viol et le meurtre de son ex-compagne, Sandra Helleputte, à Hazebrouck. 

"S'il est libéré, il recommencera"

A la barre, Hocine Hamoudi nie le viol, et l'intention de tuer. Mais l'avocat général n'a pas été de cet avis. Il parle d'un acharnement à l'encontre de Sandra Helleputte : "C'est un véritable tsunami pour tuer, et qui a duré très longtemps. C'est la négation de toute dignité, l'avilissement de la femme au plus haut degré"

C'est la négation de toute dignité, l'avilissement de la femme au plus haut degré.

Sébastien Piève, avocat général

Il a parlé du prévenu comme d'un "prédateur conjugal", menant une entreprise de "manipulation calculée". A chacune des remises en liberté dont il a bénéficié, Hocine Hamoudi a fait une nouvelle victime. Il comparaissait incarcéré pour des faits de viols et de violences sur conjoint, commis en 2021 sur une autre femme. 

Attention, cette vidéo évoque un viol, les propos tenus peuvent choquer 

durée de la vidéo : 00h00mn42s
Blandine Lejeune, avocate des parties civiles, s'exprime sur les faits de viols niés par Hocine Hamoudi et sa défense. ©Damien Deparnay / France Télévisions

L'avocat général est revenu, à plusieurs reprises, sur sa conviction personnelle d'une récidive inévitable : "S'il est libéré, il recommencera sur une autre femme et il fera la même chose." Les quatre experts psychiatres auditionnés n'ont pas retenu l'altération du discernement du prévenu.

De son côté, l'avocat de la défense, Me Legrand a appelé à ne pas faire d'Hocine Hamoudi "un exemple", jugeant la peine requise "démesurée. Elever Hocine Hamoudi au rang des grands criminels de sang, c'est parfaitement ridicule" a-t-il estimé auprès de France 3.

"Chacun est dans son rôle, c'est ce qui fait une Justice contradictoire. En tant que professionnelle, j'entends le discours de la défense. Il me semble les raisons pour lesquelles la perpétuité est requise c'est qu'il estime qu'il faut écarter cet homme de la société, parce qu'il est dangereux et qu'il ne se remet pas en question" a de son côté estimé Me Blandine Lejeune, avocate des parties civiles.

Un calvaire de cinq heures

Le 1er mai 2015, Sandra Helleputte, 41 ans et mère de quatre enfants, est découverte à son domicile par son fils aîné, inanimée, gisant dans une mare de sang, ses vêtements arrachés de force. L'autopsie révèle 144 lésions sur le corps de Sandra Helleputte, dont certaines ont été infligées par des objets coupants. 

Selon Erwan Le Garff, médecin légiste auditionné par la cour d'Assises, la mère de famille a souffert le martyre. Il évalue l'intensité de cette souffrance à 6/7 voire même 7/7. Son calvaire a pu durer jusqu'à 5heures.

Le verdict de cette affaire est attendu le 17 mars. Avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, Hocine Hamoudi sera entendu par la Cour une dernière fois.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité