• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : François Reynaert, l'excentrique

© Association Généalogique et d’Histoire du Dunkerquois/Archives Municipales de Dunkerque
© Association Généalogique et d’Histoire du Dunkerquois/Archives Municipales de Dunkerque

Par France 3

Le quartier Excentric, à Rosendael, est un ancien faubourg de Dunkerque rattaché à la ville. Excentrique car excentré de la commune mais aussi pour ses maisons art déco, originales et poétiques. Ce quartier construit dans les années 30 est l'œuvre de François Reynaert, un artiste dunkerquois, génial touche à tout. Engagé comme soldat, il devint peintre de guerre pendant le conflit.

En 1914, François Reynaert a 27 ans. Il participe à toutes les batailles du début du conflit d'abord comme soldat puis comme peintre de guerre. Il est fait prisonnier à Verdun en 1916. Dans son camp d'internement en Allemagne, il continue à dessiner et à peindre. Après-guerre, il s'intéresse à l'architecture et s'inspire des courants modernistes comme ceux de Mallet-Stevens, Le Corbusier et Mondrian. En 1927, Reynaert construit sa première maison qu'il baptise " l'Escargot"

Histoires 14-18 : François Reynaert, l'excentrique
Source archives : - Association Généalogique et d’Histoire du Dunkerquois - Archives Municipales de Dunkerque  - France 3 - F. Mabille


Au total, 35 maisons verront le jour. Elles sont conçues comme des œuvres d'art, surprenantes, innovantes, colorées. Leur style dit "Paquebot " emprunte aux superbes transatlantiques avec des hublots, des balustrades, des lignes à l'horizontale mais aussi des formes arrondies comme celles d'un bateau. En 1933, le journal "le Réveil du Nord" écrit : " jamais on avait vu de maisons aussi drôles ".

De la guerre, François Reynaert, l'ancien poilu n'en fini pas avec elle. Dans la nuit du 18 mai 1940 commence le martyr de Dunkerque. Les premières bombes frappent le quartier Excentric. 3 des ses fameuses maisons sont atteintes. François Reynaert meurt en 1958, il a 71 ans, chez lui dans cette maison " l'Escargot", la première qu'il avait imaginée, dessinée et construite.


 

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus