INSOLITE. "Besoin d'un coup de main ?", quand Geraint Thomas veut restaurer les pavés du Nord

Publié le Mis à jour le

Surprise pour le coureur britannique et ses coéquipiers d'Inéos, bloqués en pleine reconnaissance de la cinquième étape du Tour de France, au beau milieu d'un secteur. Mais au fait, où en est la restauration des pavés à quinze jours du passage de la Grande Boucle ?

Au lendemain de sa victoire sur le Tour de Suisse, Geraint Thomas a décidé de faire un petit crochet par les pavés du Nord. L'occasion de s'offrir une reconnaissance de la cinquième étape du Tour de France (Lille-Arenberg Porte du Hainaut) dix jours avant le départ de la Grande Boucle. Mais une petite surprise attendait le Gallois et ses coéquipiers.

L'ancien maillot jaune du Tour 2018 s'est retrouvé bloqué sur le secteur numéro 3, entre Warlaing et Brillon. Plus de pavés sur la route... Dans une vidéo publiée sur Twitter par le coureur, on voit une pelleteuse remplie de pierres et des ouvriers s'atteler à la restauration du chemin. Le peloton tente d'enjamber les travaux.

Un contretemps que Geraint Thomas va prendre à la rigolade. Aux ouvriers, le champion lance : "besoin d'un coup de main ?". Tout cela en anglais, sa langue natale, qui visiblement n'est pas comprise des travailleurs qui poursuivent leur tâche. Derrière son air sérieux et ses lunettes blanches, le Britannique sait manier l'humour.

Où en est la restauration des pavés ?

Plus sérieusement, cette drôle de scène interroge sur l'état des onze secteurs pavés que les coureurs du Tour devront affronter lors de l'étape du mercredi 6 juillet. C'est-à-dire dans deux semaines... "Il ne faut pas s'inquiéter, balaye François Doulcier, président de l'association des Amis du Paris-Roubaix, chargée du bon état des pavés avec les collectivités et le Département. Tout sera nickel le jour de la course."

L'heure serait aux derniers ajustements, alors que les équipes et cyclistes viennent faire leur ultime reconnaissance sur ces terrains cabossés, comme Nairo Quintana avec Arkea Samsic, le 3 juin dernier. "On fait la chasse aux pièges, on sécurise le parcours, les bas-côtés seront fauchés pour le public", explique François Doulcier. Le week-end prochain, le secteur de Bousignies sera nettoyé avant celui d'Emerchicourt. "C'est la dernière ligne droite."

Le Tour de France retrouvera donc les pavés, quatre ans après leur dernière apparition. C'était lors de l'édition 2018 de la Grande Boucle. Celle-là même qu'avait remportée un certain... Geraint Thomas.