"Je pense que c'est criminel" : incendie dans un garage de voitures saisies

Un entrepôt de 5 800 m² contenant 200 voitures saisies est partiellement parti en fumée, la nuit dernière, à La Chapelle d'Armentières. Le feu a pris vers 22h00.

"J'ai été prévenu vers 22h15 après que l'alarme se soit mise en route. Arrivé sur place, le portail avait été arraché par une voiture ou un camion, je ne sais pas. Je pense que c'est volontaire, criminel. Une dizaine de voitures a brûlé. La vidéo-surveillance doit maintenant nous aider pour savoir ce qu'il s'est passé exactement", réagit Dominique Buisine, 65 ans, joint sur son deuxième site de Bois-Grenier, ce mardi 20 février.

Dans son garage, des véhicules volés, saisis par la justice. Selon La Voix du Nord, rendue sur place hier soir, les barres métalliques du portail auraient été prédécoupées avec une disqueuse avant d'être défoncées par un véhicule. Une quarantaine de sapeurs-pompiers venus des casernes d’Armentières, Estaires, Haubourdin, Lille-Bouvines, Lille-Littré, Lesquin, et Lomme sont intervenus.

Une dizaine de voitures a brûlé. L'incendie était maîtrisé, une heure après le déclenchement de l'alarme, vers 23h15. Le feu éteint vers 2h00. "Cela a été rapide et l'action des pompiers a été rondement menée", juge la communication du SDIS 59. 

Selon la fille du propriétaire du garage, Marine Buisine, co-gérante de l'entreprise, il n'y aura, par ailleurs, pas de chômage technique. Les véhicules appartenant au garage et les dépanneuses ont été épargnés car étant postés dans un autre entrepôt. Deux camions dépanneuses d'une valeur d'un million d'euros chacun, ont été sauvés par les pompiers.