La région Hauts-de-France championne nationale de la logistique, selon l’INSEE

Dans une étude publiée ce jeudi, l’Institut national de la statistique et des études économiques révèle que la région se classe première dans le secteur logistique, grâce notamment à sa situation géographique avantageuse.

Selon une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), publiée jeudi 19 octobre 2023, la région des Hauts-de-France occupe la première place du classement national de la logistique, devant la Normandie et le Centre-Val de Loire. En 2020, 103 000 salariés des Hauts-de-France travaillent dans des établissements spécialisés dans la logistique : 61% d’entre eux officient dans le transport de fret, 25% dans l’entreposage et 14% dans les services postaux. Ils représentent près de 8 % de l’emploi régional.

Au carrefour de l'IDF et de l'Europe du Nord

L’Insee explique cette pole position, notamment, par la situation géographique stratégique des Hauts-de-France, au carrefour de l’Île-de-France et de l’Europe du Nord. “Cette région est une base arrière logistique pour l’IDF, développe Thibault Decruyenaere, directeur adjoint de l'INSEE Hauts de France. En région parisienne, le foncier et le stockage entreposage sont des denrées rares et coûteuses. Elles le sont beaucoup moins dans les Hauts-de-France.” La région peut aussi s’appuyer sur “un réseau autoroutier et ferroviaire très dense”, facilitant le transport de marchandises.

De quoi attirer nombre d’établissements spécialisés dans les activités d’entreposage, qui emploient un quart des salariés de la logistique. Les groupes étrangers multinationaux, comme Amazon ou Lidl, sont ainsi très représentés et concentrent 25% des emplois salariés. Des sociétés à fort ancrage régional disposent elles aussi de nombreux entrepôts. Dans le détail, les zones d’emploi de Lille, Douai et Lens regroupent à elles seules 37% des salariés de l’entreposage. Elles comptent respectivement 3700 salariés, 3300 salariés et 2600 salariés.

17 500 intérimaires dans l'entreposage

Autre point soulevé par l’étude, le secteur de l’entreposage a également recours aux intérimaires. Fin 2020, l’Insee en dénombre 17 500, en plus des 103 000 salariés de la logistique. Plus de 4 intérimaires sur 10 de l'entreposage travaillent dans l’un des trois établissements Amazon de la région (situés à Senlis, Lauwin-Planque et Boves).

Enfin, l’étude montre que les métiers logistiques s’exercent non seulement dans des établissements spécialisés, mais aussi dans des établissements d’un autre secteur (commerce, industrie…) ayant internalisé cette activité. Au total, près de 150 000 salariés exercent un métier logistique dans les Hauts-de-France. Parmi eux, les ouvriers et les hommes sont largement surreprésentés. Selon l’Insee, les conducteurs routiers devront faire face à des enjeux de renouvellement de la profession : plus d’un quart d’entre eux sont âgés de 50 ans ou plus.