Législatives 2024. Ils ont entre 19 et 21 ans et sont candidats : "quand on est plus jeune, on a une autre vision sur le monde"

Plus sur le thème :

À 20 ans à peine, des jeunes de tous bords politiques se lancent dans une campagne éclair pour les législatives. Alors que les électeurs de 18 à 34 ans sont les plus concernés par l'abstention, la classe politique, elle, tend à rajeunir.

En 2022, le plus jeune député dans les Hauts-de-France avait 26 ans. Deux ans plus tard, alors qu'Emmanuel Macron a rebattu les cartes : Ethan Leys, 21 ans, dans le nord (RN), Estelle Harremoes 20 ans, dans le Pas-de-Calais (NFP/PS) et Anthony Gest, 19 ans dans la Somme (Ensemble) se présentent aux élections législatives. Tous fraîchement majeurs et à peine lancés dans le militantisme, ils sont déjà propulsés au-devant de la scène.

Une stratégie électorale

"On dit souvent que les jeunes ne vont pas voter, mais pour que les jeunes aillent voter, il faut que l'on mette dans les bureaux de vote des bulletins avec des jeunes dessus. Mon combat, c'est de réintégrer les jeunes à la politique et je pense que ça passe par l'engagement politique des jeunes", soutient Anthony Gest. Même objectif du côté d'Estelle Harremoes : "C'est un pari risqué que fait mon parti", confie-t-elle. 

La présidente des Jeunes Socialistes voulait au moins 500 jeunes candidats dans des listes aux municipales

Estelle Harremoes

Candidate Nouveau Front Populaire dans la 9e circonscription du Pas-de-Calais

La jeune femme assume une stratégie politique : "Emma Rafowicz, la présidente des Jeunes Socialistes, a été élue eurodéputée. Directement, elle nous a donné des objectifs avant de savoir qu'il y avait une dissolution. Elle voulait au moins 500 Jeunes Socialistes (JS) candidats dans des listes aux municipales. Et là, les JS ont fait du mieux qu'ils pouvaient pour présenter des jeunes candidats". Au total, ce sont neuf candidats de moins de trente ans qui se sont présentés aux législatives sous l'étiquette du Nouveau front populaire dans les Hauts-de-France, soit 18% des candidats NPF.

Des candidats avec peu d'expérience 

Confiante, Estelle Harremoes reconnaît tout de même des fragilités liées à sa jeunesse : "Certaines personnes m'ont dit que débuter jeune était très compliqué pour eux à l'époque et aujourd'hui franchement en effet, je peux manquer d'expérience, mais j'apprends énormément et ce n'est pas quelque chose qui m'est reproché."

Selon elle, ce ne sera pas un obstacle : "Mon père et mes cadres me conseillent de façon brillante et pédagogue. Et évidemment, je viens avec l'envie d'apprendre et toutes mes idées préconçues doivent partir à la poubelle. Je suis en constant apprentissage quoi !". 

J'ai une expérience différente des autres candidats

Anthony Gest

Candidat Ensemble pour la 4e circonscription de la Somme

Pour Anthony Gest, candidat Ensemble de la Somme, ce manque d'expérience est même perçu comme une force. "Quand on est plus jeune, on a une autre vision sur le monde, on n'a pas forcément la même expérience. J'ai peut-être moins d'expérience en termes de temps, mais j'ai aussi une expérience différente des autres candidats", confie-t-il.

Une campagne sur pause pour Ethan Leys

Ethan Leys, lui, a décliné notre demande d'interview, quelques heures après l'avoir acceptée. Le candidat de la 8ᵉ circonscription du Nord a décidé de mettre sa campagne sur pause après avoir porté plainte pour harcèlement et menaces de mort. Il refuse désormais de répondre aux journalistes et a désactivé ses réseaux sociaux.

Interrogé sur son jeune âge, il concède tout de même une réponse. Dans ce genre de situation, il s'estime "certainement" plus vulnérable, mais indique à demi-mot être tout de même bien accompagné.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité