Les amoureux de Tintin sont invités à plonger dans l'univers du reporter à Bruxelles

Depuis le 27 septembre, Tintin et ses péripéties sont projetés sur les murs d'une exposition à Tour et Taxis, à Bruxelles. Trente minutes d'immersion et un retour en enfance... garanti.

Plongée dans le noir, une couverture d'un album Tintin se dévoile juste derrière nous, une autre surgit sur la droite, le sol se colore... L'exposition immersive sur Tintin débute. Frédéric et Bernard sont venus de Namur pour la découvrir. Les deux amis, téléphones à la main, restent captivés par les scènes qui défilent autour d'eux. 

Après le succès de l'événement à Paris au printemps dernier, c'était une évidence pour le directeur de l'Atelier des Lumières, Jacques de Tarragon, de revenir en Belgique. "On s’est dit pourquoi pas un retour aux sources ? Construire cette exposition itinérante et commencer à Bruxelles !" se réjouit-il. 

Une immersion totale

Au mur, les immenses images en noir et blanc des BD des débuts, Tintin au pays des Soviets, sont chassées par des cases plus connues du jeune garçon à la houppette en voyageur, à cheval, en bateau ou en avion. "C’est très fidèle aux albums de Tintin que j’ai tous lus depuis mon enfance, ça me replonge vraiment dans l’univers", ajoute Bernard, "très content d’être venu". 

On a voulu proposer un nouveau prisme, un nouveau regard, sur cette thématique de Tintin le grand reporter.

Jacques de Tarragon, directeur de l'Atelier des Lumières

Dans les 800 mètres carrés de la pièce qui s'anime, une quarantaine de vidéoprojecteurs donne vie aux aventures du jeune reporteur. "On absorbe et on se met dans des dispositions grâce à cette projection en 360 degrés, ce son spatialisé, qui nous permettent de comprendre l’esprit de la thématique" assure le directeur. 

Un nouveau chapitre sur les huit proposés se dévoile, sous la mer, au bruit des vagues. Ingrid et son fils sont absorbés par le moment. Cette maman, au père tintinophile, voulait partager ce moment avec son fils, Ludovic. "On replonge dans notre enfance, on se souvient de tous les albums et tous les titres" se confie-t-elle, avant de se tourner vers son fils, qui ajoute "c'est une expérience incroyable". 

La "garde rapprochée"

Soudain, la Castafiore donne de la voix, les images se brisent en éclats de verre. Dans la trentaine de minutes de voyage, on suit également les fidèles compagnons de Tintin : Milou mais aussi "la garde rapprochée" formée par le capitaine Haddock, les Dupondt, ou encore le professeur Tournesol. Frédéric sourit : "c'est vraiment bien fait, on voit l’évolution des personnages".

L'ambiance se fait plus lourde... les méchants apparaissent. Quelques enfants se figent. Puis les spectateurs sont plongés dans l'obscurité. Des images en mouvement de l'album On a marché sur la Lune s'esquissent. C'est le moment préféré de Bernard. Il l'assure : "je reviendrai avec mon neveu", son ami Frédéric ajoute, le sourire aux lèvres, "quelque chose me dit que je vais me replonger dans quelques albums". 

Pour s'immerger dans cet univers d'Hergé repensé, comptez 16,90 € par adulte et 11,90 € par enfant. L'exposition durera jusqu'au 7 janvier 2024, mais le jeune voyageur pourrait bien poser ses valises dans d'autres villes du monde.