• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Calendrier, pression, dynamique... Qui du LOSC ou de Lyon est le mieux armé pour finir dauphin de Ligue 1 ?

Au match aller, le 1er décembre 2018 à Pierre-Mauroy, Lille et Lyon avaient fait match nul (2-2). / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Au match aller, le 1er décembre 2018 à Pierre-Mauroy, Lille et Lyon avaient fait match nul (2-2). / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

A la faveur d'une victoire face à Bordeaux (2-3) vendredi soir, l'Olympique Lyonnais revient provisoirement à trois points du LOSC, qui se trouve sous pression avant de recevoir Nîmes dimanche (15h). Les Dogues, qui reçoivent Lyon la semaine prochaine, ont tout intérêt à reconsolider leur 2e place.

Par TM

Le sprint final est bel et bien lancé en tête de la Ligue 1, derrière le PSG déjà sacré champion de France. Accroché à sa deuxième place depuis la 16e journée de championnat, le LOSC voit revenir l'OL dans son rétroviseur, provisoirement à trois petits points. Il ne reste que cinq rencontres à Lille avant la fin de saison, dont une cruciale à... Lyon, dimanche 5 mai (21h), pour préserver son statut de dauphin.
 
 

Calendrier plutôt favorable au LOSC


On peut estimer que le LOSC, après ses matches de dimanche face à Nîmes puis le 5 mai à Lyon, aura un programme de fin de saison un tout petit peu moins compliqué que l'Olympique Lyonnais, pour les trois dernières journéees de championnat.

Lille recevra d'abord deux fois : Bordeaux puis Angers. Avant de terminer la saison à Rennes. Ces trois adversaires n'auront peut-être plus grand chose à jouer au moment d'affronter l'équipe de Christophe Galtier.

Lyon de son côté, enchaînera après la réception du LOSC avec un déplacement à Marseille, qui lorgne toujours sur la troisième place. Bruno Genesio et ses joueurs recevront Caen, qui pourrait encore avoir une place de barragiste à décrocher, avant de finir à Nîmes.
 
© LFP
© LFP


Lille a gagné les deux dernières saisons à Lyon


La vérité d'une saison n'est pas celle d'une autre évidemment, mais sur le plan statistique le LOSC se présentera le 5 mai au Parc OL avec une dynamique avantageuse. Lille n'a pas perdu en championnat à Lyon depuis la saison 2014-2015 (3-0). Les Dogues restent sur un nul et deux victoires en terre rhodanienne.

Mais sur l'ensemble des confrontations OL-LOSC depuis 1951, les Lyonnais sont largement devant avec 25 victoires, 11 nuls et huit défaites.
 
© LFP
© LFP


Le LOSC et l'OL sur la même dynamique


Sur les 10 derniers matches de championnat, le LOSC n'a perdu qu'une seule rencontre (0-1 face à Monaco, 29e journée), et a obtenu quatre nuls et cinq victoires, pour un total de 19 points.

L'OL présente de son côté un bilan de trois défaites, un nul et six victoires. Soit exactement le même nombre de points. 


Quelle équipe a le plus la pression ?


Vaut-il mieux être dans la position du chasseur, ou du chassé ? Au LOSC, on vous répondra sans aucun doute que la 2e place est la plus confortable à quatre matches de la fin. Mais en gagnant vendredi à Bordeaux, Lyon a tout de même mis la pression sur les jeunes épaules lilloises, dont le déplacement à Nîmes ne s'annonce pas des plus faciles.

Les Dogues se faciliteraient grandement la tâche en prenant au moins un point dans le Gard, avant la confrontation directe avec l'OL la semaine prochaine. En cas de revers, ils donneraient l'occasion aux Lyonnais de revenir à leur hauteur en cas de victoire au Parc OL le 5 mai. 

Mais Lille n'avait pas débuté cette saison en étant programmé pour terminer deuxième, une place qu'il a jusque là occupé durant 24 journées de championnat. Il serait rageant pour les Nordistes de se faire coiffer au poteau, tant il se sont accrochés à ce rang, et de belle manière.
Ligue 1 Conforama - 34ème journée : La réaction de Jean-Michel Aulas après Bordeaux / OL

En revanche pour Lyon, un podium et a fortiori une place de dauphin synonyme de qualification directe en Ligue des Champions, fait partie de ses objectifs annoncés. Eu égard à son statut, et à son budget. De plus, l'affaire "Genesio" est venu compliquer l'état d'esprit des Gones ces dernières semaines, même si au sein du club rhodannien on s'en défend. "Pour le futur entraîneur, c'est prématuré jusqu'au match de Lille. On a des idées très précises, ce n'est pas facile à réaliser mais on va essayer d'aller jusqu'au bout. Avant Lille, il n'y aura pas de décision pour éviter une dispersion", déclarait le président Aulas vendredi soir. "On a un groupe concerné malgré ce qui a été dit dans les médias. On tire dans le même sens", a abondé le joueur Maxwell Cornet.

A Lille aussi, tout le monde semble tirer dans le même sens. La confrontation OL/LOSC du dimanche 5 mai sera pour chacune de ces deux équipes capitale pour la fin de saison. Au match aller, elles s'étaient quittées sur le score nul de 2-2 (15e journée au stade Pierre-Mauroy).
LOSC - Olympique Lyonnais ( 2-2 ) - Résumé - (LOSC - OL) / 2018-19





 

Sur le même sujet

Bière, gaufre ou maroilles pour Amel Bent ?

Les + Lus