Coronavirus : à l'aéroport de Lille-Lesquin, tous les vols hors-Schengen sont annulés

Publié le Mis à jour le
Écrit par YF

A la suite de la décision de fermer l'espace Schengen pour contenir la propagation du coronavirus Covid-19, l'aéroport de Lille-Lesquin est contraint d'annuler tous ses vols hors de cette zone. L'ensemble du trafic va sans doute être stoppé.

Ce mardi après-midi, un dernier vol Air Algérie pour Alger était encore prévu à 13h50. Il a décollé avec plus d'une heure et demi de retard, et ce sera visiblement le dernier à s'envoler de Lille-Lesquin vers une destination située en dehors de l'Union Européenne .

Avec l'annonce lundi de la fermeture des frontières extérieures de l'UE, "tous les vols hors Schengen sont annulés", nous a indiqué le directeur de l'aéroport, Marc-André Gennart.
 
L'espace Schengen comprend les territoires de 26 États européens, parmi lesquels 22 membres de l'Union Européenne (dont la France, la Begique, les Pays-Bas, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne, etc...) et 4 états associés (Suisse, Islande, Liechtenstein, Norvège).

"On s'oriente vers une fermeture de tous les vols commerciaux car les compagnies aériennes vont suspendre leurs activités", prévient Marc-André Gennart. "L'aéroport va rester en  veille pour accueillir les évacuations sanitaires ou des vols militaires".

Ce mardi après-midi, plusieurs vols intérieurs Air France et Ryanair (Marseille, Toulouse, Nantes, Bordeaux, Nice...) ont également été annulés

D'autres vols Air France (vers Lyon à 13h55, vers Marseille à 18h, vers Bordeaux à 18h30, vers Nantes à 18h45) et Easy Jet (vers Bordeaux à 20h25, vers Nice à 20h30, vers Toulouse à 20h50) ont pu toutefois décoller.

Le recours au personnel va être limité au "strict minimum", selon le directeur de l'aéroport de Lille, qui va mettre une partie de son personnel au chômage technique. La structure emploie directement 120 salariés, mais ce sont en temps normal 1600 personnes qui travaillent sur le site, en comptant les sous-traitants.