Harcèlement scolaire : un téléfilm s'inspire de l'histoire de Jonathan Destin, Nordiste qui s'était immolé par le feu

© MAXPPP
© MAXPPP

Le récit légèrement romancé se déroule à Strasbourg, mais il est basé sur le calvaire du lyceén de Marquette-lez-Lille, en 2011.

Par Quentin Vasseur

L'histoire de Jonathan Destin va être adapté sur le petit écran. La chaîne TF1 diffuse lundi soir un téléfilm racontant le calvaire de ce garçon de Marquette-lez-Lille qui a tenté de mettre fin à ses jours en s'aspergeant d'alcool avant de s'immoler par le feu.
 

C'était le 8 février 2011. Après six ans de brimades, insulté, frappé, racketté, le garçon tente de mettre fin à ses jours. La douleur le pousse à se jeter dans la Deûle, où une femme le sauve miraculeusement. Le jeune de 16 ans, inscrit au lycée des Vertes-Feuilles à Saint-André-lez-Lille passe alors deux mois dans un coma artificiel.
 

 

Des séquelles, presque huit ans après


Il en a gardé de lourdes séquelles et sortait en 2013 le livre "Condamné à me tuer" et s'est engagé contre le harcèlement scolaire. Cinq ans plus tard, c'est un téléfilm – intitulé "Le jour où j'ai brûlé mon cœur" – qui s'apprête à sortir, racontant son histoire avec quelques libertés.

"J'étais humilié à l'idée de raconter ce que je subissais. Mon père n'aurait pas compris que je ne sois pas fort comme lui" confiait-il hier au Journal du Dimanche. À 23 ans, il ne peut toujours pas avoir une vie normale : "Dès qu'il fait chaud, je suis en sueur à cause de mes brûlures (...) Mon coude ne tient pas droit. Et ne peux pas lever mon bras tout en haut."

 

Un récit romancé


Ses harceleurs n'ont jamais été inquiétés, ne se sont jamais excusés. La plainte de la famille n'a pas abouti et l'école a même refusé d'organiser une réunion avec les professeurs, après l'incident.

C'est l'une des différences avec le téléfilm, dans lequel le CPE du lycée – interprété par Michaël Youn – enquête pour comprendre ce qu'il s'est passé.  
 

Le jour où j'ai brûlé mon cœur : un téléfilm sur le harcèlement scolaire avec Michaël Youn

Michaël Youn donnera la réplique à Camille Chamoux dans le téléfilm dramatique "Le jour où j'ai brûlé mon cœur", adaptation d'une histoire vraie sur la tentative de suicide d'un adolescent harcelé.


"Le téléfilm est bien construit mais l’histoire est romancée"résume-t-il auprès de La Voix du Nord. "La fiction se déroule à Strasbourg, les prénoms de mes parents ont changé, je n’ai plus qu’une sœur alors que j’en ai deux, ma mère est enceinte alors que ce n’était pas le cas mais les faits sont respectés et le téléfilm ne trahit pas ce qui m’est arrivé".

Et d'ajouter : "Dans la vraie vie, les harceleurs ne se sont jamais excusés. Et les profs ne se rendent compte de rien."


 

"Le Jour où j'ai brûlé mon cœur"

Diffusion le lundi 5 novembre à 21 heures sur TF1.

A lire aussi

Sur le même sujet

Tribune Nord

Les + Lus