Lille : une boucherie vandalisée par des militants vegans

© Laurent Rigaud
© Laurent Rigaud

La boucherie L'Esquermoise a été prise pour cible cette nuit par des militants de la cause animale.

Par Quentin Vasseur

"Stop au spécisme". La revendication, au moins, est claire. La boucherie L'Esquermoise, située dans la rue du même nom dans le Vieux-Lille, a été vandalisée dans la nuit de lundi à mardi.

Pas la première attaque


"Comme la dernière fois, une attaque de ceux qui se revendiquent comme protecteurs de la cause animale" dénonce Laurent Rigaud, le président des Bouchers du Nord qui se trouvait sur place ce matin. De premières dégradations s'étaient déjà produites en 2017, lorsque des militants avaient taggué la façade et déversé du faux sang.

L'Esquermoise

Mrs et Mme des associations VEGAN, je m'adresse à vous qui surveillera sûrement notre page Facebook Votre action de jeter un liquide rouge et de dégrader nos façades est complètement petite et...



"On avait été les premiers d'une longue série de magasins de boucherie attaqués dans la région" se souvient la responsable de la boucherie Valérie Carrel.

Cette fois-ci, "ils ont pulvérisé les vitrines" avec une masse, constate le boucher.

Ils sont connus, on les cible très bien sur les réseaux sociaux


Les faits se sont produits vers deux heures du matin. Les caméras de surveillance ont pu filmer trois personnes devant la boucherie, vraisemblablement deux femmes et un homme. Laurent Rigaud ne doute pas de pouvoir les identifier rapidement. "Ils sont connus, on les cible très bien sur les réseaux sociaux."

Lille : une boucherie vandalisée par des militants vegans
Intervenants : Marc Daubie, Artisan boucher charcutier ; Valérie Carreel, Responsable du magasin  - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage de Didier Pithon et Antoine Morvan


"la vitrine a été totalement cassée, on en a vite déduit que c'était un groupe vegan vu les éléments inscrits sur la façade et du mode opératoire" a également confirmé Valérie Carrel.

Le patron des bouchers nordistes, qui espère une réponse de l'État, rencontrera le préfet demain matin. La boucherie, elle, a rouvert dès ce matin avec ses six employés encore sous le choc. Une plainte doit également être déposée aujourd'hui.

Dans un communiqué, la maire de Lille Martine Aubry "condamne fermement ces actes de vandalisme inacceptables", assurant que "la Ville a décidé de se constituer partie civile au côté des propriétaires de la boucherie." 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : quelle mobilité, à la campagne ?

Les + Lus