• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : à la CAN, l'Ivoirien Pépé veut conquérir l'Afrique

Nicolas Pépé, lors du match Côte d'Ivoire / Afrique du Sud, le 24 juin 2019. / © MAXPPP
Nicolas Pépé, lors du match Côte d'Ivoire / Afrique du Sud, le 24 juin 2019. / © MAXPPP

"C'est un diamant" : le compliment adressé par Claude Le Roy à Nicolas Pépé témoigne de l'aura que l'Ivoirien est en train de se construire. Après avoir conquis la Ligue 1, l'attaquant veut désormais régner sur l'Afrique avec les Eléphants qui affrontent le Maroc (19h00/17h00 GMT) vendredi à la CAN.

Par AFP

Auteur d'une saison remarquable avec Lille (22 buts, 11 passes décisives), surprenant dauphin de l'intouchable Paris SG, le virevoltant ailier de 24 ans a débarqué en Egypte avec un nouveau statut à défendre, celui de star.

"Il va découvrir ce que c'est d'être très attendu dans une très grande compétition, après une saison très éprouvante pour lui, sa première où il a aussi assumé beaucoup de responsabilités", souligne Le Roy, sélectionneur du Togo et grand connaisseur du football africain.

La Côte d'Ivoire, lauréate en 1992 et 2015, espère s'adjuger une troisième Coupe d'Afrique et compte beaucoup sur sa nouvelle pépite, proche de s'engager cet été avec un grand d'Europe.
 


"Il a tout"


"Il va tellement vite, il est tellement inattendu dans ses dribbles. C'est l'un des rares joueurs capables de faire des différences intérieur et extérieur dans ses dribbles. Il a une palette pour éliminer l'adversaire, une capacité d'accélération à la sortie de son dribble, une super frappe, il a tout", s'enthousiasme Le Roy, qui détient le record de participations à la CAN avec un total de neuf tournois disputés sur le banc avec six sélections différentes, dont une victoire en 1988 avec le Cameroun.

"Je suis bluffé par sa capacité à accélérer et à changer de rythme dans les transitions, offensives ou défensives. Il est très fort. Physiquement aussi, il a de la bouteille. Il est capable de répéter les efforts dans un espace temps réduit", renchérit Didier Drogba, la légende ivoirienne.

Pour l'entrée en lice des Eléphants face à l'Afrique du Sud lundi (1-0), Nicolas Pépé a été le meilleur Ivoirien, même s'il n'a pas marqué. Sur sa première prise de balle, il a effectué un raid de 30 mètres pour délivrer une offrande à Jonathan Kodjia, qui l'a gâchée (3e). Il a donné un autre caviar à son avant-centre, qui a encore vendangé (37e).

"On connaît ses qualités, on sait ce qu'il est capable de faire. Et il n'a pas fini de montrer tout son potentiel. Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir un joueur comme ça dans son équipe. Ces joueurs-là, c'est quasiment impossible de les arrêter dans un bon jour", a déclaré son équipier ivoirien Max-Alain Gradel avant la CAN.
 


"Constance"


Contre l'Afrique du Sud, Nicolas Pépé a également trouvé la barre transversale sur un coup franc qu'il avait provoqué (31e), avant d'obliger le gardien sud-africain à enlever le ballon de sa lucarne sur une nouvelle tentative dans une position similaire (89e).

Cette année avec le LOSC, l'ailier droit a beaucoup progressé pour devenir un joueur vraiment complet et régulier.     "Avec Christophe Galtier (l'entraîneur de Lille), il a trouvé ce qui lui manquait avant, de la constance. Il peut encore faire des efforts dans la récupération collective de la balle, ce qu'il a fait en fin de saison. Je pense qu'il peut encore progresser là-dessus", analyse Claude Le Roy.

"Il aime le jeu, il ne fait pas du football, il joue au football, estime Galtier. Ce sera un joueur de classe mondiale, c'est sûr, car il sait tout faire."

En attendant, Pépé et les Eléphants vont devoir bien négocier ce choc contre le Maroc, l'autre favori du Groupe D. Les Ivoiriens auront à coeur de prendre leur revanche sur les Lions de l'Atlas d'Hervé Renard qui les avaient éliminés lors de la CAN-2017 et écartés de la course au Mondial-2018 quelques mois plus tard.

 

Sur le même sujet

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus