Le LOSC juge "déplorable" la "tentative de déstabilisation" du club par Marcelo Bielsa

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord

Le LOSC réagit ce vendredi à un article de L'Équipe du jour qui révèle des détails sur le litige qui oppose le club lillois à son ancien entraîneur Argentin, qui réclamerait plus de 18 millions d'euros d'indemnités. Une "tentative de déstabilisation", selon les dirigeants du LOSC.

"Cette tentative de déstabilisation d’un club, à coup de désinformation et à des fins purement personnelles et financières, est déplorable.", déclare le directeur général du LOSC Marc Ingla ce vendredi après-midi dans un communiqué. Communiqué qui fait suite à une double-page qui suit la Une du journal L'Équipe de ce vendredi, titrée "Bielsa peut-il couler Lille ?".

Dans l'article, qui revient sur le litige opposant Marcelo Bielsa au LOSC depuis le licenciement de l'entraîneur argentin, il est indiqué que le conflit pourrait coûter au club la somme de 18,6 millions d'euros. Une somme extrêmement importante au vu de la situation financière du LOSC, déjà en délicatesse avec la DNCG.

"L’institution LOSC est attaquée mais demeure solide comme l’ont démontré les décisions fortes du dernier mercato, et surtout très sereine, car elle dispose de tous les arguments et documents en mesure de la défendre et de répondre point par point à tous les angles d’attaques choisis par la partie adverse", poursuit Marc Ingla dans le communiqué officiel. Laissant entendre que Lille serait en mesure d'apporter toutes les garanties qui lui sont réclamées par les instances du football français. Des "arguments" que le patron des Dogues dit réserver aux juges et institutions juridiques saisies dans l'affaire qui oppose les deux parties. 


"Harcèlement procédural"

Bielsa et son conseil Me Brusa auraient par ailleurs l'intention de saisir le tribunal de commerce, pour cessation de paiement, apprend-on dans le quotidien sportif.

Réponse ce vendredi après-midi de l'avocat du LOSC Me Bertrand Wambeke : "Depuis le début du conflit entre l’entraîneur et le club, les instances sportives et  le juge saisis n’ont jamais donné raison à Marcelo Bielsa. Cela est lié au fait que le licenciement est intervenu pour des motifs graves et précis et que la situation contractuelle est loin d’être aussi claire que le demandeur le clame. Pourtant, Marcelo Bielsa n’a cessé de multiplier les procédures, exerçant un véritable harcèlement procédural à l’encontre du club. Cependant, aucune de ses actions n’a été couronnée de succès à ce jour. C’est dans ce contexte que Marcelo Bielsa a saisi  le tribunal de commerce de Lille en détournant la procédure de redressement judicaire de son objet dans le but de faire pression sur le club, ce qui me semble grave. Ces manœuvres sont malheureusement nuisibles à l’image du football mais je pense qu’elles ne sont pas de nature à tromper les juges".