LOSC : “Rennes, c'est nous l'an dernier”

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC. / © DENIS CHARLET / AFP
Christophe Galtier, entraîneur du LOSC. / © DENIS CHARLET / AFP

Le LOSC reçoit Rennes ce mardi soir au stade Pierre-Mauroy. L'occasion, en cas de victoire lilloise, de revenir à trois longueur des Bretons, qui occupent la troisième place de la Ligue 1.

Par France 3 HDF avec AFP

"Je pense que Rennes, c'est nous l'an dernier" : l'entraîneur lillois Christophe Galtier a comparé lundi son prochain adversaire en L1 à son équipe qui avait terminé à la surprise générale deuxième du championnat la saison passée. "Son jeu est identifié, très clairement, même si leur entraîneur a démarré avec une défense à 3 ou 5 en début de saison. Vous savez tout sur cette équipe...mais elle gagne et parfois avec des scénarios incroyables comme lors du derby contre Nantes (3-2, vendredi) ou à Angers en Coupe de France (5-4 après prolongation, mardi dernier)", a expliqué le technicien nordiste en conférence de presse.

"Il me semble à l'heure actuelle qu'ils ont ce brin de chance, mais ce n'est pas le hasard. C'est une équipe généreuse, qui  marque beaucoup de buts, qui a provoqué la réussite. Ils ont cette part de réussite qui me fait penser que c'est un peu nous l'année dernière", a ajouté Galtier.


Objectif podium


Le LOSC, qui s'est relancé samedi en l'emportant in extremis à Strasbourg (2-1), reçoit les Bretons mardi (19h) en ouverture de la 23e journée de L1 dans un match capital pour la course a podium. En effet, les Rennais sont solidement installés à la troisième place avec six points d'avance sur leur premier poursuivant... Lille.

"Ca sera un match très difficile. C'est une équipe qui presse, qui se projette vite vers l'avant, qui marque beaucoup de buts. Mais qui en encaisse aussi...", a pointé Galtier.

Mardi, le technicien lillois ne pourra pas encore compter sur la recrue hivernale de dernière minute, le milieu offensif argentin Nicolas Gaitan (31 ans). "Je sais qu'il faudra un certain temps pour qu'il retrouve son niveau car il n'a plus joué depuis le 19 octobre. Il n'est pas encore prêt à pouvoir intégrer le groupe. Mais on va aller plus vite que la musique car on n'a pas beaucoup de temps", a détaillé Galtier, qui pense pouvoir compter sur l'ancien joueur du Benfica pour la réception de Marseille le 16 février.
  
 

Sur le même sujet

Les + Lus