Maraîchers, enseignes de bricolage ou de vêtements, ils s'organisent pour vendre pendant le confinement

Entre les drive fermiers, les articles de bricolage à emporter et quelques magasins Kiabi ouverts en drive, les Nordistes ont de plus en plus de choix pour faire leurs courses pendant le confinement. 

Plusieurs drives fermiers ont vu le jour récemment pour permettre aux producteurs locaux de continuer à vendre et aux riverains de s'approvisionner en produits frais.
Plusieurs drives fermiers ont vu le jour récemment pour permettre aux producteurs locaux de continuer à vendre et aux riverains de s'approvisionner en produits frais. © FRANCE 3
Les commerces s'organisent pour pouvoir vendre leurs marchandises autrement. À Avelin par exemple, une drive fermier a été installé dans le collège de la commune.
 
À Avelin, le drive fermier ne désemplit pas.

Marie-Anne Hemelsdael, productrice de lait, vend 1200 kilos de beurre par semaine, contre 800 habituellement. "On sent que les gens sont chez eux et cuisinent", observe l'agricultrice. Si la demande des particuliers augmente, l'initiative permet aussi de palier les baisse de commandes suite aux fermetures des cantines scolaires. 

   

Les Nordistes confinés cuisinent... et bricolent


À Lille, des files sur plusieurs centaines de mètres s'étendent devant un magasin de bricolage. Les clients, filtrés à l'entrée, patientent jusqu'à 2h30 sur le parking pour faire leurs achats.
 
Cette enseigne de bricolage s'est adaptée pour accueillir au mieux le plus de clients possible.

Malgré la file d'attente devant le magasin, les allées restent vides. Les clients ne sont jamais plus de 50 à la fois dans le magasin et le passage en caisse a été adpaté pour limiter le risque de contamination. Les clients restent à distance pendant que les employés scannent leurs achats. 

La notion de produit de première nécessité est assez floue. "On profite de ces moments confinés pour refaire un peu de peinture extérieure", affirme un client. "Nous avons le droit d'ouvrir donc les clients sont en droit d'acheter nos produits", se défend l'enseigne. 
 
Cette organisation permet au magasin de freiner la chute de son chiffre d'affaire mais pas de l'empêcher : depuis le début du confinement, ses résultats ont été divisés au moins par deux. 
 

Kiabi ouvre quelques magasins en drive 


Les magasins Kiabi d'Englos, de Roncq ou de Faches-Thumesnil proposent de livrer leurs clients dans leurs voitures après une commande passée sur le web. Selon nos confrères de La Voix du Nord, l'initiative a eu du succès puisque plus de 300 commandes ont été passées en 48 heures, alors que d'autres magasins de la région devraient eux aussi ouvrir en drive la semaine prochaine. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter