Coronavirus : un laboratoire lillois autorisé à produire des tests de dépistage du Covid-19

Son directeur Philippe Froguel, qui avait interpellé Édouard Philippe dans une lettre ouverte, en a fait l'annonce.

Photo d'illustration d'un drive de dépistage au Covid-19.
Photo d'illustration d'un drive de dépistage au Covid-19. © MAXPPP
Le directeur de l'Institut européen de génomique du diabète (EGID) à Lille, a annoncé qu'il avait reçu l'autorisation de fabriquer des tests de dépistage pour le Covid-19, quelques jours après avoir interpellé le Premier ministre sur cette question.

Le 31 mars, le professeur Philippe Froguel avait adressé une note à Édouard Philippe pour lui suggérer d'"augmenter immédiatement nos capacités de dépistage du Covid-19, en permettant, à titre dérogatoire, aux laboratoires de recherche de l'Inserm et du CNRS qui maîtrise la technique simple nécessaire, de pratiquer des tests, après accréditation par l'Agence régionale de la Santé compétente."
 
Il réagissait ainsi à l'annonce d'une commande de millions de tests de dépistage, qui "risqu[ait] de prendre trop de temps". Quelques jours plus tard, son laboratoire bénéficie désormais d'une accréditation officielle.

"Nous avons reçu l'autorisation de faire les tests Covid-19" a annoncé Philippe Froguel sur son compte Twitter, vendredi 3 avril, indiquant que la chaîne de production allait se mettre en place et que ces tests seraient destinés aux EHPAD, aux personnels soignants ou aux malades de ville.
 
Le dépistage massif des malades est présenté depuis plusieurs semaines comme l'une des solutions les plus efficaces pour lutter contre le coronavirus, mais les pouvoirs publics font face à une pénurie de tests. Dans son courrier, le professeur Froguel avait évoqué la possibilité de produire rapidement 1000 tests par jour.

Le dernier bilan de l'Agence régionale de la Santé (ARS) et de Santé publique France font état dans les Hauts-de-France de 4108 cas confirmés de contaminations au coronavirus, pour 438 décès. Au niveau national, on compte 59 105 cas pour 6507 décès, à la fois en hôpital et en EHPAD.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société