Le député nordiste Ugo Bernalicis (FI) candidat pour la questure de l'Assemblée Nationale

Ugo Bernalicis est candidat face au Républicain Eric Ciotti. / © MAXPPP
Ugo Bernalicis est candidat face au Républicain Eric Ciotti. / © MAXPPP

Le député de la 2e circonscription du Nord Ugo Bernalicis (FI) est candidat à la questure de l'Assemblée Nationale. Un poste convoité mais un geste avant tout symbolique, alors que ses chances de l'emporter sont maigres. 

Par Jeanne Blanquart

L'élection aura lieu mardi, afin de remplacer au poste de questeur de l'Assemblée Nationale Thierry Solère, qui a démissionné en novembre dernier. Motif : les trois questeurs retenus étaient tous pro-Macron, alors que l'habitude veut qu'un membre de l'opposition soit toujours présent parmi les trois représentants. 

Pour le remplacer, le Républicain Eric Ciotti s'est présenté, comme lors du premier vote. Face à lui, un Insoumis du Nord a pourtant fait le choix de ne pas lui laisser le monopole de la candidature. Ugo Bernalicis, député de la 2e circonscription du Nord, se présente lui aussi à l'élection, même si ses chances de l'emporter sont minces - en raison du nombre de députés Insoumis dans l'hémicycle. 


La force du symbole


Cette fois-ci, les députés En Marche ! devraient s'abstenir de favoriser un candidat du même bord; pas question de renouveler l'expérience Thierry Solère. C'est dans ce contexte qu'Ugo Bernalicis entend faire entendre sa voix, celle qu'il estime représenter pleinement l'opposition au gouvernement actuel. 



Une manière aussi de montrer que le groupe des Insoumis se veut actif et constructif dans le débat parlementaire. "Nous sommes toujours mis à l’écart du jeu car on nous considère comme un trop petit groupe pour participer à l’organisation de la maison commune, mais à chaque fenêtre de tir, nous nous présentons quand même", explique ainsi Ugo Bernlicis à nos confrères de Libération


Sur le même sujet

La plage de Fort-Mahon relookée par les artistes du Beach Art Festival

Les + Lus